Projet Recoba – L’éducation nutritionnelle pour prévenir la malnutrition des enfants dans les ménages très pauvres de Malanville et Karimama

Lors de sa tournée de lancement des opérations de distribution générale de vivres aux ménages très pauvres bénéficiaires du projet Résilience Covid-19 Borgou et Alibori (Recoba), le Représentant Résident du Pam au Bénin Guy Adoua a assisté a des séances d’éducation nutritionnelle organisées au profit des mamans à Sakawan Zénon (Malanville) et Goroubéri (Karimama).

Démonstration culinaire à l’Epp Sakawan Zénon le 21 juin 2021. Photo: Jonas H

Karim Fati, mère de sept enfants dont cinq filles est l’une des élèves de circonstance d’une classe d’éducation nutritionnelle rencontrée à l’Ecole primaire publique Sakawan Zénon à Malanville. Elle a participé à une séance de renforcement de capacité pour la préparation de bouillie à base de farine enrichie. Farine enrichie constituée à base de produits locaux tels que le maïs, le sorgho, le soja et l’arachide.

Comme Fati, plusieurs autres femmes de Sakawan Zénon ont appris à préparer cette bouillie à base de farine enrichie. L’idée de cet apprentissage est d’amener les mères des ménages très pauvres à prévenir la malnutrition chez leurs enfants de 6 à 23 mois avec une alimentation saine, riche, peu couteuse car les produits de base existent localement.

Dégustation de la bouillie enrichie à Goroubérie (Karimama). Une mère alimente son enfant après une séance d’éducation nutritionnelle. Photo: Jonas H.

A Goroubéri à Karimama des produits locaux comme la poudre de néré ou le moringa sont ajoutés pour apporter plus d’éléments nutritifs. « L’idée derrière, c’est que ces mamans apprennent à fabriquer seules cette bouillie, qu’elles ne soient pas là à chercher la matière première, elle est déjà disponible » explique le Représentant Résident du Pam Guy Adoua.

Ma satisfaction sera grande si et seulement si ces mamans arrivaient à mettre en pratique. L’idée ce n’est pas seulement d’apprendre aujourd’hui et abandonner demain mais c’est d’en faire une habitude de la communauté. A partir des produits locaux, elles peuvent fabriquer de la bouillie pour les enfants.


Guy Adoua, Représentant Résident du Pam au Bénin

Dans le cadre du projet Résilience Covid-19 Borgou et Alibori (Recoba), 3436 ménages avec des enfants de 6 à 23 mois recevront une assistance nutritionnelle sous forme de transfert de cash. En amont, leurs capacités en information nutritionnelle sont renforcées afin qu’elles puissent mettre en œuvre de bonnes pratiques de nutrition pour leurs enfants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 30 =