Projet Recoba – 365 tonnes de vivres pour assister 1803 ménages très pauvres à Karimama

Après Sakawan Zénon (Malanville), c’est dans le village Goroubéri que le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial au Bénin Guy Adoua a lancé la distribution générale de vivres aux ménages bénéficiaires du projet Résilience Covid-19 Borgou et Alibori (Recoba) de Karimama. Ce projet du Pam financé par la Coopération Suisse apporte une assistance alimentaire aux ménages très pauvres affectés par le double choc des inondations de 2020 et de la pandémie du Covid-19.

Une vue des bénéficiaires de Karimama sur le site de distribution de vivres de Goroubéri le 22 juin 2021. Photo: Jonas H.

A Karimama, deuxième commune cible du projet Recoba dans le département de l’Alibori, 1803 ménages sont concernés par la distribution générale de vivres aux ménages très pauvres frappés par le double choc des inondations de 2020 et les contraintes nées de la pandémie du Covid-19 au Bénin. Les bénéficiaires proviennent de 11 villages dont Goroubéri où le Représentant Résident du Pam Guy Adoua a lancé les opérations de distribution.

En 2020, le fleuve Niger a débordé de son lit causant des inondations qui ont créé des dégâts matériels pour de nombreux ménages de Karimama. Des champs de maïs, de riz, de mil et de coton ont été inondés et les productions agricoles détruites par les eaux. Cette situation difficile pour les populations « a été aggravée par la crise du Covid-19. Ceci a  occasionné la famine dans presque tous les ménages » témoigne Oumarou Maïdawa, premier-adjoint au maire de Karimama.

Ces deux évènements ont fragilisé des communautés à Karimama les rendant plus vulnérables à la faim. Les familles qui étaient déjà dans des situations précaires sont tombées bas dans leur niveau de pauvreté. C’est pour alléger la pression sur les ménages très pauvres dont la vulnérabilité s’est accentuée avec la crise de la Covid-19, que le projet Recoba a été élaboré pour apporter une assistance alimentaire en nature (maïs, niébé, huile et sel) à 3000 ménages. 1803 ménages pour la commune de Karimama et 1197 ménages à Malanville en ce qui concerne les dons en nature.

Une femme réceptionne ses vivres sous les regards du Représentant Résident du PAM Guy Adoua et du 1er adjoint au maire de Karimama Oumarou Maidawa. Photo: Jonas H.

Pour assister les ménages très pauvres de Karimama et les aider à se relever, le Programme alimentaire mondial a mobilisé plus de 365 tonnes de vivres qui sont distribués aux 11 villages cibles des arrondissements de Karimama, Bogo Bogo, Kompa et Monsey. « L’assistance du Pam, c’est juste pour vous permettre de vous ressaisir au regard de tous les évènements, de toutes les situations que vous avez vécu » a dit le Représentant Résident du Pam Guy Adoua aux bénéficiaires à Goroubéri.

Avec la période de soudure qui arrive, cette assistance apportera un coup de soulagement aux ménages. Avec de quoi se nourrir, ils consacreront leurs efforts à la relance de leurs activités.

Karimama en chiffre

Arrondissement de Karimama : 655

Arrondissement de Bogo Bogo : 528

Arrondissement de Kompa : 130

Arrondissement de Monsey : 490

Total : 1803 ménages

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 12 =