Accouchement et retour de couches : Une période favorable pour les grossesses non désirées

Il arrive que certains couples enchaînent les grossesses sans trop le vouloir. Et pour cause, les femmes ne pensent pas souvent à adopter une méthode contraceptive à la sortie de la maternité. Pourtant, il va bien falloir songer à se protéger d’une nouvelle grossesse. Celle-ci peut arriver quelques semaines à peine après la naissance du bébé.

Une femme enceinte. Photo: Google Image

Les premières règles qui apparaissent après l’accouchement représentent le retour de couches. Elles sont généralement plus longues et plus abondantes que les règles normales. Si la femme n’allaite pas, le retour de couches se produit entre 6 et 8 semaines après la naissance de l’enfant. Il est plus tardif en cas d’allaitement. Même en l’absence de règles (saignement mensuel), il arrive qu’il y ait ovulation . Raison pour laquelle la femme nourrice doit obligatoirement adopter une méthode contraceptive pour se protéger lors de la reprise des rapports sexuels si elle ne souhaite pas tomber immédiatement enceinte.

Selon les explications du docteur Serge Kitihoun, directeur des programmes à l’Association béninoise pour la promotion de la famille (ABPF), environ 4 à 5 femmes sur 10 tombent enceintes avant le retour de couches.

Elles sont nombreuses à croire qu’elles sont à l’abri d’une grossesse tant qu’elles n’ont pas encore eu le retour de couches. C’est une erreur. C’est pour cette raison que nous leur conseillons de venir à la consultation post natale afin de discuter de tous ces aspects. Dr. Serge Kitihoun

Dispositif pour un test de grossesse. Google Images

Comment peut-on expliquer ce phénomène ? C’est la question que se pose dame Huguette Dannon rencontrée au centre de santé de Womey. La sage femme vient de lui annoncer qu’elle est enceinte alors que son bébé n’a que trois mois. Très abattue par cette nouvelle, elle ne cesse de se poser mille et une questions : « Et pourtant, il parait qu’on ne tombe pas enceinte quand on n’a pas encore ses règles et que le bébé continue de téter »

Cela dépend d’un facteur essentiel, affirme Dr Serge Kitihoun, expliquant ce phénomène aux autres femmes qui végètent encore dans l’ignorance et sont régulièrement surprises par une grossesse quelques mois après leur accouchement. Lorsqu’une femme ne met pas exclusivement son bébé au sein et aussi immédiatement à la demande de ce dernier, son système reproductif devient automatiquement fonctionnel. Dès lors, les ovaires commencent par produire des ovules.

Le contact permanent de la bouche du bébé avec le mamelon établit automatiquement un lien avec le cerveau de la mère. Dès que le lobe postérieur (une partie du cerveau ou de l’hypophyse) qui gère la production du lait chez la maman cesse de fonctionner, la liaison entre les ovaires et le système nerveux se rétablit. Dans ce cas, la femme qui n’a pas encore eu le retour de couches peut banalement concevoir parce que les ovaires auront réussi à produire et à libérer des ovules. « C’est pourquoi nous avons l’habitude de parler d’une méthode naturelle appelée MAMA pour pallier à tous ces désagréments »

La MAMA : une solution à portée de main

En ne donnant que le sein à un nouveau-né, une femme qui vient d’accoucher peut prévenir la grossesse pendant six mois au maximum si elle n’a pas de retour de couches. Quand cet allaitement exclusif est utilisé comme méthode de planification familiale, on l’appelle Méthode de l’Allaitement Maternelle et de l’Aménorrhée ou MAMA. Il existe trois conditions qui rassurent sur l’infertilité d’une femme pendant cette période. Il s’agit de l’absence des règles, l’adoption de l’allaitement maternel exclusif et la période des six premiers mois après l’accouchement. Lorsque l’une de ces trois conditions n’est plus respectée, le risque de tomber enceinte est plus grande.

La MAMA est très efficace lorsqu’elle est bien utilisée, c’est-à-dire donner exclusivement le lait maternel au bébé et ne pas avoir de retour de couches. Elle est moins efficace lorsque le bébé a plus de six mois, lorsqu’on lui donne en plus du lait maternel, d’autres aliments avant l’âge de 6 mois et après le retour des couches.

Un ensemble d’outils de contraception. Google Image

Quelle méthode contraceptive adopter après son accouchement ?

Une femme qui ne nourrit pas son bébé au sein doit attendre quatre semaines après son accouchement avant d’adopter une méthode de contraception hormonale. Ceci permet au système sanguin de redevenir normal et favoriser la disparition des troubles de coagulation que les femmes enceintes connaissent généralement au troisième trimestre de la grossesse. Par contre, il est conseillé à celle qui allaite d’attendre six semaines afin de permettre au cerveau de l’enfant de bien mûrir. Les hormones pourraient entraîner une détresse respiratoire au niveau du nouveau né.

Concernant le choix du stérilet, elle peut déjà l’adopter dans les 48h qui suivent sa délivrance à en croire les explications du docteur. Au-delà de ce délai, il est déconseillé d’utiliser cette méthode car elle présente des risques d’infections.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *