Le Directeur Régional du PAM pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre Chris Nikoi fait des achats de vivres auprès des petits producteurs un engagement personnel

En marge de la réunion des Représentants du Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre tenue à Cotonou en avril dernier, le Directeur Régional du PAM a rencontré la Vice-Présidente du Bénin. Au cœur des échanges, le point de la mise en œuvre du Programme National d’Alimentation Scolaire Intégré (PNASI) et les actions futures pour son amélioration.

De gauche à droite : Chris Nikoï, Directeur Régional du PAM pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre et la Vice Présidente du Bénin, Mariam Chabi Talata.

Continuer les échanges entamés à Rome en juin 2022 lors du Conseil d’Administration du PAM au cours duquel la Vice-Présidente a présenté l’expérience réussie du Bénin dans la mise en œuvre du programme d’alimentation scolaire. C’est l’objectif principal de la rencontre entre le Directeur Régional du PAM pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Chris Nikoi, et la Vice-Présidente du Bénin, Mariam Chabi Talata. A en croire le Directeur Régional, le Bénin est un exemple dans toute l’Afrique et c’est à juste titre qu’il a été choisi pour abriter la réunion des Représentants du PAM de l’Afrique de l’Ouest et du Centre afin de leur permettre de comprendre, discuter et interagir avec les ministres de tutelle. « Le programme des cantines scolaires est un programme phare du Gouvernement. C’est pourquoi j’ai voulu que tous les Représentants viennent au Bénin afin d’échanger avec les ministres » a déclaré le Directeur.

En remerciant de façon générale le PAM pour ses actions de lutte contre la faim dans le monde, de façon spécifique le Directeur Régional pour le choix du Bénin pour la réunion, et enfin la désignation du Président de la République comme Champion Mondial pour l’alimentation scolaire, Chabi Talata invite le PAM à maintenir le cap et à fédérer les Etats autour de l’alimentation scolaire. « C’est une question de droits humains et de justice sociale. L‘alimentation scolaire est le socle de la vie et elle contribue à préparer l’adulte de demain » a-t-elle soutenu.

L’achat auprès des petits producteurs, un grand défi pour le PAM en 2023

De 901 tonnes de vivres achetés auprès des petits producteurs en 2022, le PAM prévoit atteindre la barre de 7500 tonnes en 2023. « Notre objectif de cette année est de faire le maximum d’achats auprès des petits producteurs pour le compte du programme des cantines scolaires. Nous allons acheter 50% des produits vivriers sur le plan local » a informé le Directeur Régional tout en rassurant la Vice-Présidente du suivi étroit, régulier et personnel qui se fera pour le respect de cet engagement.

Dans ce même registre, le Représentant du PAM, Ali Ouattara a annoncé qu’il est prévu dans le nouveau Plan Stratégique Pays qui est en cours d’élaboration et qui sera effectif à partir de l’année prochaine une composante « Production locale et renforcement des capacités des petits producteurs ». Tout ceci pour démontrer que l’une des actions prioritaires au cours de l’année 2023 est la promotion des achats auprès des petits producteurs. « Au-delà de l’achat du maïs et du niébé, nous sommes entrain d’acheter une partie du riz sur le plan local. Il est donc important d’organiser les groupements pour qu’ils puissent assurer les besoins. La Société des Huileries du Bénin (SHB) a reçu l’appui du PAM pour l’amélioration de la qualité de l’huile afin qu’elle respecte les normes exigées par le PAM. Après les résultats concluants, nous venons de signer un contrat d’achat de 100 tonnes d’huile destinées aux cantines scolaires » a-t-il expliqué.

De gauche à droite : Chris Nikoï, Directeur Régional du PAM pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, la Vice Présidente du Bénin, Mariam Chabi Talata et le Représentant Résident du PAM au Bénin, Ali Ouattara.

Très rassurée, la Vice-Présidente a encouragé le PAM à tenir ce pari afin d’apaiser et de soulager les petits producteurs. « C’est un grand problème que vous aurez réglé car les petits producteurs auront désormais un marché d’écoulement de leurs produits ». Aider les petits producteurs à produire des vivres de qualité est très important. C’est pourquoi Mariam Chabi Talata exhorte le PAM a accordé une attention particulière à la qualité des vivres depuis l’étape de production jusqu’à celle de stockage aussi bien au niveau des entrepôts que des magasins des écoles.

Une loi pour la pérennisation du programme

La reconnaissance du Bénin à travers la désignation du Président de la République comme Champion Mondial pour l’alimentation scolaire porte déjà ses fruits, à en croire la Vice-Présidente, à travers l’adoption en conseil des ministres du mercredi 26 avril 2023 du projet de loi sur l’alimentation scolaire. Un acte fort qui prouve que le programme, loin de régresser, va couvrir incessamment toutes les écoles primaires publiques du Bénin. « Il ne suffit pas d’avoir des intentions. Il faut aller au-delà à travers des actes. La cantine scolaire est l’avenir d’une pays » soutient elle, tout expliquant qu’un enfant bien nourri et bien éduqué devient le développeur de son pays. « L’homme qui a faim est agressif et violent. Et ce sont tous ces aspects qui animent les crises »

Tout en félicitant le Bénin pour ce grand pas à travers l’adoption de la loi qui traduit une fois encore ce haut niveau de volonté politique, le Directeur Régional du PAM a annoncé l’organisation prochaine d’une conférence régionale par la CEDEAO sur le programme des cantines scolaires en lien avec la production locale. Ce sera un creuset d’échanges, de coopération sud-sud et de partage d’expérience afin de permettre au Bénin de présenter ses acquis aux autres pays de la sous-région.

Par l’Unité Communication du PAM au Bénin

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 10 =