Mise en œuvre du PNASI : 350.000 écoliers bénéficieront des repas scolaires à l’horizon 2021 au Bénin

Le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, a reçu en audience le 30 janvier 2018, le nouveau Représentant Résident du Programme Alimentaire Mondial (PAM) au Bénin, Guy Adoua.

A gauche, M. Guy Adoua (PAM) et à droite le Ministre Abdoulaye Bio Tchané (MPD). Photo: Makéba T.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série de visites de courtoisie aux autorités béninoises après sa prise de fonction le 17 janvier 2018. A cette occasion, le ministre a annoncé l’intention du gouvernement de passer du taux de couverture actuelle des écoles à cantines de 31% à 51% dès la rentrée scolaire 2018-2019.

La rencontre entre le Représentant Résident du PAM et le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement a été un moment d’échanges sur la mise en œuvre efficace du Programme d’Alimentation Scolaire Intégré (PNASI) initié par le gouvernement. Ce programme fait la fierté du Bénin dans la sous-région ouest africaine. D’autres pays pourraient s’inspirer de cet exemple pour investir dans l’éducation des enfants. Guy Adoua a exprimé sa fierté de servir le PAM au Bénin tout en rassurant que tout sera mis en place pour la réussite du PNASI.

C’est un bon signe pour le Bénin qui investit autant d’argent dans l’éducation des enfants à travers la mise en œuvre de ce vaste programme d’alimentation scolaire. C’est une fierté pour moi de contribuer au succès du PNASI . Guy Adoua

En décidant de réviser l’enveloppe financière allouée aux cantines scolaires, en passant de 1 milliard à 6,8 milliards chaque année sur une période de 4 ans, le gouvernement poursuit un objectif de taille.

 Nous voulons passer du taux de couverture actuelle des écoles à cantines de 31% à 51 % dès la rentrée scolaire 2018-2019. Les discussions concernant le financement sont très avancées. Certains partenaires se montrent déjà ouverts pour nous accompagner .  Abdoulaye Bio Tchané.

Au-delà de l’objectif général qui est d’offrir des repas aux écoliers dans les zones vulnérables et en insécurité alimentaire, le PNASI facilitera également l’accès aux marchés de certains producteurs locaux.

Le ministre Abdoulaye Bio Tchané se dit satisfait de la collaboration avec le PAM en qui le gouvernement a placé toute sa confiance pour l’atteinte des objectifs du programme. « Nous allons relever le défi et nous n’allons pas faillir à la confiance que nous fait le gouvernement » a rassuré Guy Adoua.

Le PNASI a effectivement démarré le 18 septembre 2017 (rentrée scolaire 2017-2018) et couvre 1579 écoles primaires publiques dans 11 départements du Bénin. Ce programme s’étend jusqu’au 31 décembre 2021. A terme, 350.000 écoliers bénéficieront des repas scolaires pour un montant total de 27,2 milliards FCFA.

Le PAM, première agence humanitaire mondiale, lutte contre la faim dans le monde en fournissant une aide alimentaire dans les situations d’urgence et en travaillant avec les communautés pour améliorer la nutrition et renforcer la résilience. Chaque année, le PAM assiste à peu près 80 millions de personnes dans environ 80 pays.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *