Le modèle de cantine scolaire à l’EPP Lago (Dangbo) inspire la commune de Ouidah

A la tête d’une délégation de quatre personnes, la 2e adjointe au Maire de Ouidah Sabine Fourn était en visite mercredi 15 mars à l’Ecole primaire publique de Lago dans la commune de Dangbo. Objectif : constater en vie réelle l’infrastructure née du partenariat MTN – Programme Alimentaire Mondial.

L’infrastructure de la cantine scolaire de l’EPP Lago. Photo: @WFP/Bismarck Sossa

La descente dans la commune de Dangbo est une suite d’actions pratiques aux échanges démarrés avec le Programme Alimentaire Mondial (Pam) qui met en œuvre pour le Gouvernement du Bénin, le Programme national d’alimentation scolaire intégré (Pnasi).

En effet, dans son engagement en faveur de l’éducation, le conseil communal de Ouidah projette de doter toutes les écoles bénéficiaires du Pnasi de cuisines et de magasins modernes. L’idée est de partir sur la base du modèle d’infrastructure construite à l’Ecole primaire publique de Lago dans la commune de Dangbo ou de l’Ecole primaire publique de Goulo-Sodji dans la commune de Zê.

Ces deux infrastructures qui inspirent la mairie de Ouidah sont nées du partenariat entre les réseaux de téléphonie mobile MTN (pour le cas de Lago), Moov Africa (pour le cas de Goulo-Sodji) et le Programme Alimentaire Mondial. Deux exemples de ce qui est possible grâce aux partenariats avec le secteur privé pour soutenir le programme d’alimentation scolaire au Bénin.

De gauche à droite : Sabine Fourn, 2e Adjointe au Maire de Ouidah et Roméo Essou, Chef du sous Bureau du PAM à Cotonou. Photo: @WFP/Bismarck Sossa

En visitant l’imposant bâtiment de l’Epp Lago avec sa délégation, la 2e adjointe au maire de Ouidah Sabine Fourn n’a pas caché son admiration. De la salle de désinfection au réfectoire en passant par le petit magasin, la cuisine, les fourneaux sans feu de bois, les dispositifs pour le lavage des mains…elle est restée admirative de l’infrastructure et des activités menées autour de la cantine pour offrir chaque jour aux enfants un repas.

Au-delà de l’infrastructure, la cantine scolaire de l’Epp Lago est dotée d’une cuisine qui fonctionne sans feu de bois et plus respectueux de la préservation de l’environnement. Le feu pour la cuisson des repas est fait à partir des coques de noix de palme disponible dans la communauté à peu de frais. L’engagement des femmes se manifeste par leur disponibilité à entretenir les jardins scolaires qui approvisionnent la cuisine en légumes et condiments pour la préparation des repas. Des expériences que la délégation ne manquera pas de partager avec le conseil communal.

Fourneau sans feu de bois utilisé à l’EPP Lago

La vision de la mairie de Ouidah est de renforcer la mise en œuvre du programme des cantines scolaires dans ses écoles bénéficiaires en s’inspirant de ce qui marche dans d’autres communautés. L’exemple vu à l’Epp Lago et à Goulo-Sodji vont inspirer les prochaines actions de la mairie de Ouidah au profit des cantines scolaire. A suivre…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 20 =