Relevons le genre dans les médias au Bénin !

Toujours en action les femmes sont peu représentées dans les médias. Photo: google image

Toujours en action les femmes sont peu représentées dans les médias. Photo: acotonou

La communauté internationale célèbre ce 3 mai la liberté de presse. Loin d’être un moment de réjouissance autour de la bière et de la viande, cette journée demeure chaque année une réelle occasion pour la corporation des professionnels des médias de disséquer les maux qui minent la presse et d’apporter les pansements nécessaires.

Les pays du monde n’ont pas les mêmes réalités. Néanmoins la liberté de presse reste et demeure un combat quotidien dans tous les pays car dans les pays où la presse semble libre, cette liberté n’est que relative.

Les pays du monde n’ont pas les mêmes défis ! La presse béninoise a ses nombreux défis à réaliser. C’est sur que le genre en est un dans un contexte où l’acteur qui fait la majorité des sujets de production est du genre masculin. Ceci est notre observation !

La femme est très peu représentée dans la presse béninoise. Tant dans l’aspect ressource humaine que dans l’aspect actualité. En mettant sous silence la faible présence du personnel féminin dans les organes de presse, la faible présence de l’actualité sur la femme dans les programmes d’information semble être de la discrimination « négative » envers cette couche.

L’actualité dans les médias au Bénin est dominée par les hommes. C’est l’impression que donnent chaque parution de la presse papier, chaque session de journal parlé sur les radios dans leur ensemble et les télévisions. Les programmes d’information sont majoritairement dominés sinon totalement par des acteurs « masculin « .

Tout porte à croire que les femmes ne sont au cœur d’aucune action pouvant intéresser les rédactions. Or chaque jour, dans divers domaines, des femmes impactent leurs communautés. Elles contribuent au développement de leur pays de part leurs actions. Que cela soit dans le domaine de la politique au droit en passant par les faits de société, la culture, le sport, la gouvernance, l’entreprenariat, l’économie, l’éducation…de nombreuses femmes agissent autant que les hommes et parfois plus !

Ces femmes méritent d’être célébrées ! Pas à la manière des 8 mars mais chaque jours dans les productions de presse. Leurs efforts méritent d’être partagés pour être connus du monde des consommateurs de l’information en tant que la participation de la gente féminine au développement du Bénin.

En cette journée de célébration de la liberté de presse, notre appel va l’endroit de toutes les rédactions pour une presse participative à la promotion de la femme. Il n’est point question d’encenser la femme mais qu’elle fasse partie des sujets des productions de presse.

Qu’elles bénéficient autant d’intérêt dans le choix des sujets d’actualité que chez les hommes car dans chaque domaine d’intervention où la parole est donnée à l’homme il existe toujours une femme qui peut apporter un regard féminin. Relevons le genre dans les médias !

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *