Evelyn Etti « impressionnée » par la cantine scolaire de l’Epp Lago (Dangbo)

En mission au Bénin, la directrice régionale adjointe du Programme alimentaire mondial pour l’Afrique de l’Ouest et le Centre Evelyn Etti a visité jeudi, la cantine scolaire de l’Ecole primaire publique de Lago dans la commune de Dangbo.

Des enfants de l’Epp Lago (Dangbo) au repas. Photo: Jonas H.

C’est une visite qui a permis à la directrice régionale adjointe Evelyn Etti de constater en vie réelle un exemple de fonctionnement de cantine scolaire au Bénin. A l’Epp Lago de Dangbo, elle a pu appréhender le modèle de cantine scolaire que le pays envisage sur le long terme, l’aspect intégré du programme des cantines scolaires au Bénin et comment le partenariat avec le secteur privé favorise la mise en place de cantine scolaire moderne dans les écoles.

L’Ecole primaire publique de Lago dispose d’une cantine scolaire moderne, fruit du partenariat entre le Programme alimentaire mondial et la Fondation MTN. Le bloc est composé d’un réfectoire de plus de 100 places, d’un magasin de stockage de vivres et d’une cuisine équipée de foyers améliorés. Au-delà se trouve des commodités intégrées qui offrent une plus value à l’infrastructure (placard, vestiaire, lavabos, tables et chaises pour les enfants…). « Je suis vraiment impressionnée ! C’est vraiment une école moderne » s’est exclamée la directrice régionale. Elle estime que « C’est vraiment splendide ! C’est très bien organisé. Les élèves sont en train de manger, la nutrition est correcte, ils ont de l’eau, ils ont l’orange… » pour exprimer son admiration.

Evelyn Etti, directrice régionale adjointe du PAM pour l’Afrique de l’Ouest et le Centre à l’Epp Lago (Dangbo) le 9 décembre 2021. Photo: Jonas H.

Dans cette école de 163 écoliers dont 75 filles, la directrice de l’Epp Lago Alice Godonou témoigne de l’impact positif que la cantine apporte pour la communauté. Dans le village, la possibilité pour les élèves de manger un repas à l’école favorise de plus en plus l’inscription des enfants à l’école avec une ouverture pour les filles. A chaque rentrée des classes, « il fallait faire du porte à porte pour inciter les parents à envoyer les enfants en classe » se rappelle la directrice de l’école. Depuis l’arrivée de la cantine, les parents inscrivent les enfants d’eux-mêmes car « les enfants mangent à l’école, se reposent à l’école pendant que leurs parents vaquent à leurs occupations » a confié Alice Godonou.

Le Directeur adjoint au Programme alimentaire mondial (Pam-Bénin) Guillaume Amuli encourage les responsables de l’école à maintenir la sensibilisation. « Vous devez faire de l’Epp Lago une école inclusive » a dit Guillaume Amuli insistant que les filles et les enfants handicapés ne doivent pas être laissés de côté de l’opportunité de s’instruire.

Je suis vraiment contente du travail que nous sommes en train de faire ici avec l’école, avec le gouvernement du Bénin…J’espère que dans les jours à venir, les mois à venir, on pourrait faire la même chose à d’autres écoles.


Evelyn Etti, Directrice régionale adjointe du PAM/Afrique de l’Ouest & Centre

Le programme alimentaire mondial apporte son expertise au gouvernement du Bénin depuis 2017 pour la mise en œuvre du programme des cantines scolaires. « C’est pour encourager les enfants à venir à l’école. En venant à l’école, ils ont l’éducation, ils vont manger et il y a aussi la résilience » justifie Evelyn Etti.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 18 =