François Agossou, nouveau docteur en santé publique et promotion de la Santé

Mention très honorable avec félicitations du jury. C’est le verdict qui a sanctionné la soutenance de thèse de doctorat de François Agossou. Journaliste de profession, spécialiste en Stratégies et Management de l’Information et de la Communication pour un Changement de Comportement, il a défendu mardi 22 juin sa thèse de doctorat à l’Institut Régional de Santé Publique Comlan Alfred Quenum (IRSP-CAQ)  de l’Université d’Abomey-Calavi situé à Ouidah

Le jury pose à François Agossou ses attributs de nouveau docteur le 22 juin 2021. Photo: PMS

« Accidents de la voie publique impliquant les conducteurs des engins à deux roues motorisées : modélisation des stratégies de communication pour leur réduction dans les villes de Cotonou et de Parakou au Bénin », c’est la problématique sur laquelle François Agossou a décroché son titre de Docteur en santé publique, option promotion de la santé. Il a su convaincre le jury en apportant des solutions innovantes pour régler une situation devenue source de mortalité non négligeable dans les grandes villes du Bénin.

Pour l’impétrant, les accidents de la route « représentent l’une des principales causes de morbidité et de mortalité dans le monde ». Cette  thèse de doctorat  est consacrée aux causes  et aux conséquences de la recrudescence des accidents de la voie publique chez les conducteurs de véhicules à deux et trois roues motorisées. Cette étude est la résultante de quatre années d’une recherche minutieuse et constitue la contribution du nouveau docteur François Agossou à la réduction des accidents  de la voie publique (Avp) dans les villes de Cotonou et de Parakou au Bénin.

L’objectif du  travail défendu est de proposer un modèle intégré de communication en vue de la réduction effective des accidents de la voie publique chez les conducteurs à deux roues en milieux urbains. Cette étude transversale et analytique a été menée auprès de 1497 usagers de la route à Cotonou et à Parakou. Les données ont été collectées et traitées sur téléphone portable à l’aide du logiciel CSPro et analysées en trois étapes. L’étude a montré que les actions de communication, le plaidoyer, les interventions contextuelles, les croyances et certaines caractéristiques individuelles des usagers étaient significativement associées à la réduction des Avp.

L’étude a aussi révélé que  la  nécessité d’intégrer les actions de communication  et les actions  exogènes au domaine de la communication au sein d’un programme national s’impose pour obtenir des résultats efficaces. Le modèle intégré de communication qui s’en dégage s’apparente à une « communication persuasive » de type « engageante » a partagé l’impétrant.

Le travail apprécié par le jury, montre l’importance de recourir à un programme national intégré de communication faite d’actions de sensibilisation, de plaidoyer et d’actions contextuelles afin de renforcer la sécurité routière.  Dr François Agossou a aussi convaincu le jury sur la nécessité de considérer le caractère sacré de la vie humaine, le respect du code de la route, toutes notions ressorties des enquêtes qualitative et quantitative réalisées par le chercheur. Selon ce dernier, « ces différents aspects sur lesquels, les enquêtés ont insisté, doivent s’allier à des mesures d’accompagnement pertinentes ». 

Le jury dans son analyse a trouvé le thème traité par l’impétrant comme une recherche d’actualité. Pour chacun des membres du jury, la thèse fait la fierté de l’IRSP-CAQ et est d’un excellent niveau scientifique. Selon leurs  interventions, le travail de l’étudiant est original. Ce qui lui a valu une mention « Très honorable » à l’unanimité des membres du jury et avec les félicitations du jury.

François Agossou
Docteur François Agossou le 22 juin 2021. Photo: PMS

Désormais docteur  en  santé publique, option promotion de la santé,   François Agossou n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.  Il promet de continuer à mettre sa compétence au service de l’Afrique et de son pays, le Bénin.  

Le jury qui a évalué le travail est composé des Professeurs  Dismand Houinato, (président), Edgard Marius Ouendo, directeur de la thèse, Alexandre Delamou (Examinateur externe/Gabon), des Maîtres de conférences agrégés Jacques Saïzonou (Rapporteur/Bénin), Maxime Drabo, Examinateur externe/Burkina Faso) et Badirou Aguèmon, Rapporteur/Bénin).

Qui est François Agossou ?

Journaliste de formation,  François Agossou est de la  10 ème promotion du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) de l’Université de Dakar (Sénégal). Il a exercé à la Radiodiffusion et à la Télévision nationale (ORTB) pendant plusieurs années au cours desquelles, il a occupé plusieurs fois, la fonction d’attaché de presse dans des cabinets ministériels en même temps qu’il animait régulièrement l’émission thématique « Espace santé, votre santé Aujourd’hui » sur les antennes de Radio Bénin. Ancien Rédacteur et présentateur du Journal Parlé à Radio Bénin, il a été Rédacteur en chef Adjoint du Journal Parlé. Il a occupé plusieurs fois le poste d’Attaché de presse dans des cabinets ministériels.

A la faveur d’une formation  à l’Université Laval à Québec au Canada, il s’est spécialisé en Communication Publique avec l’option Santé. En 1994, il rentre à Cotonou, nanti d’un Master Of Art admis en équivalence du Diplôme d’Etudes Approfondies en Communication Publique et reprend ses activités à  la Radio Bénin. C’est deux ans plus tard qu’il est recruté au Bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Cotonou, à la suite d’un test en qualité de Conseiller du Représentant Résident, chargé de l’Information et de la Promotion de la Santé, poste qu’il a occupé jusqu’en 2007, année au cours de laquelle, il passa un nouveau test de qualification qui le classa désormais comme Conseiller chargé de la Promotion de la Santé jusqu’à ce jour.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 3 =