L’association « Biowa » œuvre pour la réduction des cas d’infections sexuellement transmissibles dans les maisons closes

Une vue de la salle lors des communications. Photo: mamabenin

        Une vue de la salle lors des communications. Photo: mamabenin

L’association « Biowa » a organisé ce jeudi dans les locaux de l’hôtel Novella Planet à Porto-Novo (Bénin) une formation à l’intention des travailleuses de sexe leaders des maisons closes sur la prévention et la prise en charge des Ist/Vih/Sida.

L’objectif de cette activité selon Lucrèce Avahouin la présidente de l’association Biowa est de renforcer les capacités des femmes pairs éducateurs et les responsables dans les maisons closes sur la prévention des infections sexuellement transmissibles. La vision est qu’en retour elles puissent partager les connaissances acquises à leurs pairs et servir de canal de transmission de bonnes pratiques. « Elles sont des femmes comme les autres et ont aussi des droits concernant leur santé » a confié Lucrèce Avahouin à mamabenin. « Nous voulons qu’elles exigent le préservatif aux clients même si ses derniers proposent de payer plus pour un rapport non protégé » explique t-elle.

La matinée de formation est meublée de diverses communications qui ont permis de revisiter les notions liées aux IST et les catégories d’infections fréquentes.

Lucie Ahouantchédé, agent de santé et présidente de l’Ong Espoir de la Famille a développé les causes, manifestations, conséquences et attitudes à adopter en cas d’infection aux participantes. L’accent est mis sur l’importance de l’usage correcte du préservatif pour prévenir les risques liés aux Ist.

D’autres modules de communications données par l’équipe de l’association « Biowa » ont informé sur les services adaptés pour le traitement des infections et la prise en charge du Vih/Sida.

BIOWA 2

Les pairs éducateurs et les femmes leaders dans les maisons closes qui ont participé à cette séance se sentent mieux outiller pour mieux informer et sensibiliser lors de leurs échanges en communauté. Une causerie éducative a d’ailleurs permis de rappeler les bonnes pratiques pour le port du préservatif.

En rappel l’association « Biowa » est créée depuis 2009 avec pour missions de promouvoir et défendre les droits des femmes en matière de santé sexuelle et de reproduction. Elle lutte aussi contre toutes formes de violences basées sur le genre au Bénin.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *