Mission Afritac au Bénin | Pour une meilleure application du principe de la fongibilité en matière de la gestion budgétaire en mode programme

Le Bénin a accueilli du 18 janvier au 5 février 2021 une mission du Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international (FMI) pour l’Afrique de l’Ouest (Afritac de l’Ouest). Cette mission à distancea été conduite par Ha Vu, la Conseillère résidente en gestion des dépenses publiques auprès de l’Afritac de l’Ouest et Jean-Yves Parssegny, Expert auprès du Département des finances publiques du FMI.

afritac accompagne le Bénin

La mission a permis d’appuyer les autorités impliquées dans la gestion du budget au Bénin sur mise en oeuvre du principe de la fongibilité et du mécanisme des reports de crédits. Ceci en matière de la gestion budgétaire en mode programme. Cet appui s’inscrit dans le cadre du programme de travail du Centre pour l’exercice 2020 – 2021.

Pendant la durée de l’assistance aux cadres Béninois, les échanges ont favorisé des partages d’expériences et des bonnes pratiques internationales et régionales en fongibilité des crédits et mécanismes de report des crédits. Les axes de discussions abordées par la mission Afritac de l’Ouest ont tourné autour:

  • De la mise en oeuvre de la fongibilité de crédits au sein des programmes
  • De la possibilité d’explorer l’impact de ces instruments sur la programmation des investissements
  • De la prévision d’un plafonnement des reports de crédits au sein des programmes
  • De la proposition d’une assiette de calcul du plafond de report de crédits applicable à un programme
  • De l’introduction d’un dispositif permettant d’avoir la visibilité des ministères ainsi que de la Direction Générale du Budget sur l’évolution des reports de crédits.

« L’exécution du budget de l’État doit obéir à un certain nombre de règles qui visent à garantir que celle-ci se réalisera au plus près de la volonté exprimée dans les programmes, votés par le Parlement, tout en offrant aux gestionnaires une certaine souplesse. Cette souplesse se traduit généralement à travers « les outils de pilotage de l’exécution du budget mis à disposition du gouvernement lui assurant des marges de manoeuvre afin de s’adapter rapidement aux aléas et aborder le cas échéant, certaines dépenses qui n’auraient pas été prévues » indique les termes de référence de la mission.

Le travail fait par le Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international (FMI) pour l’Afrique de l’Ouest (Afritac de l’Ouest) avec les cadres du Bénin contribuera à la préparation et l’exécution budgétaire avec des méthodes plus modernes. Cela répond à une nécessité dans un contexte ou le Bénin doit se remettre du ralentissement de sa croissance économique depuis la crise sanitaire liée au Covid-19.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 14 =