La ministre de la communication Rafiatou Monrou gère un « petit ministère » selon Sébastien Ajavon

La ministre de l'économie Rafiatou Monrou. Photo: gouv.bj

La ministre de l’économie Rafiatou Monrou. Photo: gouv.bj

Le ministère de la communication et de l’économie numérique  dirigé par Rafiatou Monrou, est un « petit ministère » selon Sébastien Ajavon.

C’est ce qu’il a confié à Monde Afrique  au cours d’une interview accordée au contributeur Hermann Boko sur sa récente actualité liée à une affaire de cocaïne.

Répondant à la question du contributeur s’il reprochait au président  Talon de n’avoir pas tenu certaines de ses promesses, Sébastien Ajavon a affirmé qu’ils avaient « un accord formel et bien écrit qui n’a pas été respecté » avant d’ajouter « nous devons obtenir le tiers des postes ministériels. Nous n’avons eu que trois petits ministères [agriculture, enseignement secondaire, économie numérique], qui sont gérés depuis la présidence.  Pour moi, ce n’est pas une bonne collaboration ».

Le ministère de l’économie numérique  auquel fait allusion Ajavon est dirigé par Rafiatou Monrou, l’une des trois femmes dans le gouvernement du président Patrice Talon.

Rafiatou démissionne ou pas … ?

Les propos de Sébastien Ajavon au Monde Afrique mettent toutefois de pression sur ses ministres dans le gouvernement Talon dont il a contribué à l’arrivée au pouvoir en avril 2016. Doivent-ils démissionner du gouvernement suite à l’écart qui se creuse entre leur mentor (Ajavon) et le président Talon? Cette décision appartient aux ministres concernés.

« Ils (les ministres) ne dépendent plus vraiment de moi. C’est à eux de savoir s’ils doivent démissionner ou pas… «  a indiqué l’homme arrivée en troisième position lors de la dernière élection présidentielle.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *