L’Ong "Espoir de la famille" outille des femmes en âge de procréer sur l’élimination de la transmission mère-enfant du Vih/Sida et la planification familiale

Une phase de communication avec Docteur Constance Ahouassa. Photo: Louis Sovi

Une phase de communication avec Docteur Constance Ahouassa. Photo: Louis Sovi

Une trentaine de femmes et hommes en âge de procréer suivent ce jeudi à  Novela Planet Hôtel à Porto-Novo au Bénin un atelier sur l’élimination de la transmission mère-enfant du Vih/Sida (ETME) et la planification familiale.

C’est une initiative de l’organisation non gouvernementale « Espoir de la famille » basée à Djegan-Kpèvi dans la capitale qui conduit un projet de lutte contre le Sida dans les départements de l’Ouémé et du Plateau avec un accent sur la transmission mère-enfant du Vih/Sida. Ceci en collaboration avec des partenaires comme Positive action for children fund et Viiv healthcare.

Cet atelier de formation qui fait suite à un premier organisé à l’intention des jeunes femmes et jeunes hommes des commune d’Adjarra, Avrankou et Ifangni sur les pratiques sexuelles à moindre risque vise cette fois-ci à créer un réseau de pairs éducateurs constitués de femmes et d’hommes en âge de procréer ou déjà en situation de famille, les femmes enceintes, les nourrices sur  l’élimination de la transmission mère-enfant du Vih/Sida avec une extension sur la planification familiale a expliqué le directeur exécutif de l’Ong « Espoir de la famille » César Ahouantchédé.

Le directeur executif César Ahouantchédé en séance. Photo: Louis Sovi

Le directeur exécutif César Ahouantchédé en séance. Photo: Louis Sovi

« Les participants une fois de retour dans leurs communes auront la mission d’organiser des séances publiques d’information, d’éducation et de communication à l’endroit de leurs pairs afin de partager les connaissances acquises au cours de l’atelier et susciter des dépistages volontaires dans leurs communautés » a confié César Ahouantchédé.

La trentaine de participants suivront sur trois jours plusieurs modules communications. Entre autres les généralités sur les infections sexuellement transmissibles et ses facteurs déterminants, l’intérêt du dépistage dans l’élimination de la transmission mère-enfant du Vih/Sida, l’utilisation correcte du préservatif masculin et féminin, la planification familiale comme stratégie de réduction de la mortalité maternelle et ses avantages, les rumeurs liées aux méthodes contraceptives, les avortements.

Les notions sur la paire éducation et les techniques d’animation en IEC/CCC sont des compétences supplémentaires acquises par les bénéficiaires de la formation pour mieux conduire leurs activités citoyennes sur le terrain.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 12 =