Vers une carte universitaire de consensus selon la ministre Odile Atanasso

La minsitre de l'enseignement supérieur du Bénin Odile Atanasso. Photo: Nouvelle Tribune

La minsitre de l’enseignement supérieur du Bénin Odile Atanasso. Photo: Nouvelle Tribune

En prenant l’engagement mardi devant les députés à l’Assemblée Nationale pour l’organisation prochaine d’un atelier sur la problématique de la nouvelle carte universitaire au Bénin, la ministre de l’enseignement supérieur Marie-Odile Atanasso donne l’opportunité à la représentation nationale d’apporter sa contribution sur la  nouvelle carte universitaire du président Talon qui fait polémique depuis plusieurs semaines.

« Je prends l’engagement au nom du gouvernement que l’atelier sera fait et au cours de cet atelier, les différentes préoccupations qui ont été soulevées seront abordées, éclairées et échangées pour que nous retenions une carte universitaire consensuelle » a dit la ministre Atanasso mardi lors des travaux de la 3e session extraordinaire au titre de l’année 2016 qui penchaient sur des dossiers d’autorisation de ratification de financement au profit de deux universités du Bénin dont l’université d’agriculture de Kétou.

Cliquez pour écouter un extrait de l’intervention de la ministre

En projetant un atelier qui permettra de retenir  » une carte universitaire consensuelle » la ministre de l’enseignement supérieur engage le gouvernement à remettre en cause la nouvelle carte universitaire décidée au cours du conseil des ministres en date du 27 juillet 2016. Ce conseil des ministres avait décidé de la création d’une université nationale d’agriculture à Porto-Novo alors que l’accord de financement ratifié au parlement concernait la construction de l’université d’agriculture de Kétou (UAK).

Le prochain atelier annoncé par la ministre Odile Atanasso amènera t-il le gouvernement à revoir la copie de sa dernière carte universitaire ? Les jours à venir édifieront puisque cette rencontre vise à retenir  » une carte universitaire consensuelle » selon les propos de la première autorité de l’enseignement supérieur.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 26 =