Cantines scolaires : sensibilisation contre le vol des vivres à Djidja

Au détour de la visite conjointe Memp-Pam à Athiémé pour découvrir les apports des partenaires du Pam au programme des cantines scolaires, le ministre Karimou Salimane et le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial Guy Adoua ont rencontré la population de Djidja (Zou) au centre des jeunes pour une séance de sensibilisation contre le vol des vivres.

Une vue de la salle pendant les échanges à Djidja. Photo: Jonas H.

Il s’agissait pour la délégation Memp-Pam de rappeler aux communautés des différentes communes du département du Zou leurs rôles citoyens pour la réussite du programme des cantines scolaires mis en place par le gouvernement pour régler la question de la faim chez les enfants à l’école.

Dans le département du Zou, plusieurs cas de vol de vivres destinés au fonctionnement des cantines scolaires ont été signalés. Parfois, les cambriolages des magasins de stockage des vivres sont suivis du vol des ustensiles destinés à la préparation de repas pour les enfants à l’école. Selon les explications du Directeur départemental des enseignements maternel et primaire du Zou (Ddemp/Zou), des cas de vol ont eu lieu à Djidja, Zogbodomey, Ouinhi et Agbangnizoun.

L’idée de la rencontre de Djidja était d’impliquer la communauté elle-même à la recherche de solution à cette situation qui met en épreuve le bon fonctionnement des cantines et pénalise les enfants. Dans la réalité, cela permet de les mettre en face de leurs responsabilités pour qu’ils s’approprient leurs rôles dans la mise en œuvre du programme des cantines scolaires car le niveau de participation demeure faible selon l’intervention du Ddemp/Zou.

Le Ministre Karimou Salimane échange avec la population de Djidja le 15 Octobre 2020. Photo: Jonas H.

A bâton rompu avec la population de Djidja et dans une approche pédagogique, le ministre des enseignements maternel et primaire (Memp) Karimou Salimane a partagé l’ambition du gouvernement derrière l’investissement dans les cantines scolaires pour les enfants et sollicité les parents à accompagner l’Etat dans sa quête pour le bien-être des enfants.  « Chacun doit s’impliquer dans le fonctionnement des cantines » a dit Karimou Salimane en lançant « Vous devez comprendre que les cantines sont un bien commun à protéger ».

Le ministre a invité les autorités locales, les parents, les communautés de « prendre leurs responsabilités » pour la sécurité des vivres destinés à l’alimentation des enfants et que les actes de cambriolage cessent.

C’est « un message très clair où il a exhorté la communauté à plus d’adhésion, à plus de participation. C’est comme une semence » a dit le Représentant Résident du Pam. Selon Guy Adoua, il faudra  partir de ce message pour continuer à conscientiser, à éduquer, à sensibiliser les communautés pour asseoir leur pleine participation dans la mise en œuvre du programme des cantines scolaires.

Le Représentant Résident du Pam Guy Adoua

Nous avons visité des communautés qui font un travail très apprécié et donc nous devons nous servir de ces communautés, de ce qu’elles font pour pouvoir amener aussi les autres à comprendre et à se mettre sur les pas. Nous sommes en train de réfléchir sur les actions à mener pour pouvoir amener d’autres communautés qui trainent encore les pas à suivre les autres.


Guy Adoua, Représentant Résident du Pam au Bénin.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 5 =