Plan stratégique du Pam 2019-2023 : au-delà de nourrir les enfants à l’école

Après trois jours d’appropriation, de partage et de réflexion, l’atelier de démarrage du Plan stratégique pays du Programme alimentaire mondial (Pam/Bénin) est clôturé ce 29 mars sur une note d’engagement pour la réduction de l’insécurité alimentaire au sein des couches vulnérables du Bénin.

Une vue des participants au cours de l’atelier le 27 mars 2019. Photo: Bismarck Sossa

Pour le prochain quinquennat 2019-2023, la faim, la malnutrition et l’insécurité alimentaire sont des questions que le Plan stratégique pays du Programme alimentaire mondial abordera de façon prioritaire. Au cours de l’atelier de démarrage organisé à l’hôtel Marina à Cotonou (27 au 29 mars), le contenu, le fonctionnement, le financement, les activités, les objectifs et défis à relever ont été présentés à divers acteurs pour mieux dégager le rôle que chaque branche de l’administration du gouvernement du Bénin aura à jouer pour une meilleure mise en œuvre du plan.

« L’adoption des différents plans d’action nous rassure quant au caractère opérationnel du plan et sa capacité à inscrire le Bénin sur le chemin critique de l’atteinte des ODD » s’est réjoui Rufino d’Almeida, le directeur de cabinet du ministère en charge du développement avant de suggérer « la mise en place d’un mécanisme de suivi-évaluation des grandes résolutions et recommandations issues de l’atelier afin que celles-ci ne connaissent le sort généralement réservé aux conclusions d’atelier« .

Dès juillet 2019, le Plan stratégique pays du Pam va s’articuler autour de trois activités principales qui ont pour point d’entrée le Programme national de l’alimentation scolaire intégré (Pnasi). Ce programme d’investissement du gouvernement dans le capital humain offre des opportunités d’agir sur une multitude de secteurs dans la marche vers l’atteinte des objectifs du développement durable (ODD). Directement et indirectement les ODD 1, 3, 4, 5, 8, 10, 17, 16 seront touchés pour les prochaines années.

Des écoliers prennent leur repas à l’Epp Lanhonnou (Toffo). Photo: Bismarck Sossa

En impactant déjà l’éducation avec des enfants nourris chaque jour à travers les cantines scolaires, le Pnasi qui constituera un centre de gravité des prochaines actions du Pam, offre de nombreuses possibilités d’agir sur les questions liées à la production agricole, à la nutrition, l’hygiène, la santé, l’insécurité alimentaire, l’autonomisation des femmes pour ne mentionner que ces aspects.

Pour Guy Adoua, le Représentant Résident du Pam au Bénin  « à la fin, on ne parlera plus de programme d’éducation mais de programme de protection sociale »

Les activités phares du Plan stratégique du Pam 2019-2023

Activité 1 : Conduire des programmes intégrés et inclusifs de repas scolaires, promouvant l’égalité du genre dans les communautés ciblées de manière à encourager la production locale

Activité 2 : Fournir des aliments nutritifs aux enfants, adolescentes, les femmes enceintes et allaitantes afin de traiter la malnutrition et de prévenir les retards de croissance et apporter un appui aux services de santé du Bénin en matière d’éducation nutritionnelle et de changement de comportement sensible au genre

Activité 3 : Fournir une assistance technique et un appui aux politiques, notamment par le biais de la coopération Sud-Sud, aux institutions locales et nationales dans les domaines de l’alimentation scolaire sensible au genre, de la sécurité alimentaire, de la préparation et de la préparation et réponse  aux situations d’urgences

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 16 =