4e Congrès du PRD | L’héritage de Adrien Houngbédji aux femmes militantes

Le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) a tenu les 1er et 2 décembre son 4ème congrès ordinaire. Entre le nouveau siège national du parti et le stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, ce congrès a ouvert une nouvelle ère pour la participation des femmes dans les instances de décision du parti.

Le président du PRD Me Adrien Houngbédji lors du congrès. Photo: Benoit Koffi

L’innovation de ce congrès réside dans le discours du président reconduit Adrien Houngbédji et les résolutions prises par le congrès pour replacer les femmes au cœur de l’animation du PRD, un parti qui pèse de son poids sur la scène politique nationale depuis plus de 25 ans.

En effet, le président Adrien Houngbédji est résolument engagé à voir la participation des femmes aux instances de prises de décisions du parti a tous les niveaux. De la base à la Direction exécutive nationale (DEN), le PRD modernisé et reformé verra la participation des femmes à un quota de 1/3 de représentativité.

Nos statuts, si vous les adoptez, prévoient désormais des dispositions identiques pour les femmes : 1/3 dans les bureaux de toutes les structures, y compris la DEN ; aux mêmes conditions que les jeunes. Lequel d’entre nous ignore que les femmes sont nos militantes les plus convaincues, les plus déterminées ? Au PRD, nous leur ferons la place qu’elles méritent. Adrien Houngbédji

Prochainement on pourra voir plus de femmes au sein de l’instance de décision du PRD. Photo: Benoit Koffi

La participation des femmes à l’animation de la vie politique au Bénin est depuis quelques années un engagement personnel de Maître Adrien Houngbédji. Il en fait d’ailleurs un combat pour l’amélioration de la représentation des femmes à l’Assemblée Nationale.

En faire une préoccupation en dégageant un quota de représentativité dans son propre parti est un héritage qu’il laisse pour la prochaine génération de jeunes femmes militantes du parti qui pourront accéder désormais aux cercles de prise de décision. Cela n’a jamais été chose facile pour les femmes malgré leur détermination et dévouement aux seins des partis politiques au Bénin.

Et à la Direction Exécutive Nationale (DEN) aussi ils [jeunes et femmes] seront 1/3 de la DEN âgés de 25 à 45 ans, à condition d’avoir un CV qui atteste non seulement qu’ils sont militants, mais qu’ils ont reçu une formation qui les rend aptes à exercer les plus hautes responsabilités. Adrien Houngbédji

Les prochaines générations de structures dirigeantes du PRD verront l’entrée de figures de femmes militantes du parti longtemps restées dans l’ombre. Du fait de cette disposition concernant les femmes,  » la composition de la Direction exécutive nationale (DEN) ne sera pas connu avant un ou deux mois » a annoncé le président du parti Adrien Houngbédji.

D’ici février 2018, le Parti du Renouveau Démocratique pourra démontrer sa prise en compte du genre dans la constitution de ses structures et servir de modèle pour les autres organisations politiques du Bénin.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *