Le collectif des OSC du Bénin fustige le faible taux de femme dans les instances de décision sous l’ère Talon

Et pourtant ces femmes ont des compétences à faire valoir.Photo: acotonou

Et pourtant ces femmes ont des compétences à faire valoir.Photo: acotonou

Le collectif des organisations de la société civile (OSC) a fait mardi à Cotonou une déclaration publique sur la faible participation des femmes dans la gestion de la vie publique sous le nouveau régime incarné par le président Patrice Talon.

Dans une déclaration lue à la maison de la société civile, le collectif exprime sa déception sur le faible taux de  participation des femmes dans les instances de prise de décision depuis l’arrivée du président Talon.

Le dernier acte qui a suscité la sortie du collectif est la nomination d’une seule femme sur les 12 préfets récemment nommés par le chef de l’Etat pour coordonner les départements du pays. Soit un taux de représentativité de 8% dans un contexte ou le débat se mène autour d’une représentation de 30% minimum dans les instances de prise de décision.

Au lendemain de son investiture, le président Talon pour son premier gouvernement avait nommé trois femmes pour un total de 21 ministres (soit 14%).

Pour le collectif des OSC, le faible taux de participation des femmes dans la gestion de la vie publique du Bénin n’est pas de nature à encourager la promotion des compétences féminines. Les membres plaident pour une reconsidération des femmes qui jusque là sont « marginalisées » selon leurs observations depuis que Patrice Talon est au pouvoir.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *