Le PAM et différents acteurs du gouvernement mobilisés pour la validation de l’avant-projet de loi sur l’alimentaire scolaire au Bénin

Etape par étape, l’initiative d’une loi pour fixer le cadre juridique de l’alimentation scolaire au Bénin avance. Le document de l’avant-projet de loi est ce jeudi au cœur d’un atelier de validation organisé à la salle de conférence du Ministère du travail et de la fonction publique à Cotonou. Le Programme alimentaire mondial appui le gouvernement du Bénin à l’élaboration d’une loi sur l’alimentation scolaire.

Photo de famille de l’ensemble des acteurs mobilisés pour la validation de l’avant-projet de loi sur l’alimentation scolaire au Bénin. Photo: WFP/Bismarck Sossa

L’objectif de cette nouvelle rencontre autour du projet de loi sur l’alimentation scolaire au Bénin est de recueillir les observations, suggestions et amendements de différents acteurs sur l’avant-projet de loi. Sous la conduite du Ministère des enseignements maternel et primaire et l’appui du Programme alimentaire mondial, les participants à l’atelier ont travaillé sur le contenu du document qui dresse la première ossature de ce qui pourrait être dans l’avenir, la loi sur l’alimentation scolaire au Bénin.

L’avant-projet de loi est le résultat de plusieurs consultations (à la fois nationale et régionale) initiées pour collecter les informations utiles à l’élaboration d’une loi pour fixer le cadre de la mise en œuvre de l’alimentation scolaire au Bénin. La loi se reposera selon l’avant-projet sur un ensemble de principes fondamentaux que sont :  

  • Le droit à la sécurité alimentaire et nutritionnelle
  • L’éducation à la santé et à la nutrition
  • L’équité et le genre
  • L’achat direct auprès des producteurs agricoles locaux
  • La sensibilité à la culture
  • La sensibilité à la nutrition
  • La responsabilité partagée
  • La durabilité
  • L’intégrité et la responsabilité
  • La flexibilité
  • L’alignement sur les documents internationaux et nationaux
  • La décentralisation
  • La coordination et la collaboration multisectorielle
  • La participation communautaire
  • Les partenariats
  • La transparence et la redevabilité
  • L’équité
  • L’équité sociale
De gauche à droite, Blaise Acakpo (SGA Memp) et Ali Ouattara, Représentant Résident du PAM au Bénin à l’ouverture des travaux. Photo: WFP/Bismarck Sossa

A l’ouverture des travaux, le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial Ali Ouattara a confié que « le programme du Bénin a désormais atteint une importance qui impose qu’on se penche sur sa pérennisation ». Le PAM a inscrit dans son Plan Stratégique Pays (2019-2023) d’appuyer le gouvernement du Bénin pour l’élaboration de la loi sur l’alimentation scolaire. C’est pourquoi le PAM, bras opérationnel du gouvernement sur le Pnasi, est impliqué dans le processus qui aboutira à un projet de loi sur l’alimentation scolaire au Bénin.

L’alimentation scolaire est un véritable filet social qui permet la promotion et le développement du capital humain contribuant ainsi à la cohésion sociale et à la promotion de l’agriculture au niveau du Bénin à travers les achats locaux des produits agricoles qui aussi entrent comme secteur dans l’alimentations scolaire.


Ali Ouattara – Représentant Résident du PAM au Bénin

Après cet atelier « nous allons poursuivre le processus jusqu’à la transmission du document à l’Assemblée Nationale » soutient Blaise Acakpo, secrétaire général adjoint du Ministère des enseignements maternel et primaire. Dans un contexte où le gouvernement du Bénin ambitionne nourrir 100% des enfants dans une école primaire publique, la loi sur l’alimentation scolaire viendra baliser le terrain pour les générations à venir. « Nous devons féliciter le gouvernement du Bénin pour avoir placé au cœur de sa stratégie nationale l’alimentation scolaire comme facteur de développement économique et social » a confié Ali Ouattara, Représentant Résident du PAM au Bénin.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 12 =