GCNF 2022 | Le Ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané magnifie « le sens d’engagement des responsables du PAM » pour la visibilité et le rayonnement du programme des cantines scolaires du Bénin

Du 24 au 27 octobre, Cotonou accueille la 23ème édition du forum mondial sur la nutrition de l’enfant autour des programmes d’alimentation scolaire. Les travaux sont officiellement lancés lundi au Palais des Congrès à Cotonou par le Ministre d’Etat en charge du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale Abdoulaye Bio Tchané. Occasion au cours de laquelle, le ministre d’Etat a magnifié l’engagement du Programme alimentaire mondial qui met en œuvre le Programme national d’alimentation scolaire intégré (Pnasi) pour le gouvernement du Bénin.

Photo de famille des partenaires et participants au Global Child Nutrition Forum 2022 à l’ouverture des travaux au Palais des Congrès le 21 Octobre 2022.

« Je veux dans ce contexte magnifier le sens d’engagement des responsables du Programme alimentaire mondial qui ont su faire réellement appel à leurs expertises pour donner très rapidement de la visibilité et un rayonnement sans précédent à notre programme sur la base du partenariat qui nous lie depuis 2016” a confié le ministre Abdoulaye Bio Tchané lors de son discours d’ouverture des travaux du forum mondial sur la nutrition de l’enfant. Faisant un retour sur les résultats du Programme national d’alimentation scolaire intégré (Pnasi) qui projette aujourd’hui la lumière sur le pays, le ministre du développement a signifié aux participants venus de plusieurs pays du monde que le gouvernement du Bénin s’est appuyé « entièrement sur l’expertise du Programme alimentaire mondial pour l’exécution de ce programme ».

L’expérience du Bénin en cours depuis 2017 sous la conduite du Programme alimentaire mondial inspire d’autres pays dans le monde. « Le Bénin a fait preuve d’un engagement exceptionnel pour maintenir et étendre son programme national d’alimentation scolaire intégré et continue de se fixer des objectifs ambitieux » avoue Carmen Burbano, directrice de la division « Alimentation Scolaire » au niveau global du Pam. Faisant de l’exemple du Bénin à investir dans l’alimentation scolaire un modèle inspirant pour d’autres pays, Carmen Burbano pense que « le moment est venu d’agir et de développer des solutions innovantes pour soutenir et étendre les programmes d’alimentation scolaire ».

Carmen Burbano, Directrice de la Division Alimentation Scolaire au niveau global du Programme Alimentaire Mondial. Photo: Présidence du Bénin

Au PAM, nous sommes fiers de nous associer au gouvernement pour intensifier le programme et diriger les travaux visant à développer un nouveau modèle d’alimentation scolaire plus durable. Nous sommes tous ici aujourd’hui parce que nous comprenons l’importance cruciale des programmes d’alimentation scolaire, en particulier en temps de crise. Nous nous réunissons à un moment où les besoins humanitaires mondiaux sont sans précédent.


Carmen Burbano, directrice – Division Alimentation Scolaire au PAM

En s’ouvrant sur le thème « Convergence des forces pour une résilience et une durabilité des programmes d’alimentation scolaire dans le monde », le 23e  forum mondial sur la nutrition de l’enfant se veut être un creuset de plaidoyer, d’engagement et d’action en faveur de l’alimentation scolaire. Par ce thème, il est procédé à une interpellation insistante de la solidarité mondiale, des stratégies à développer désormais pour bouter la faim hors du milieu scolaire propre à chacun de nos pays justifie Karimou Salimane, ministre des enseignements maternel et primaire au Bénin.

Abdoulaye Bio Tchané, Ministre d’Etat en charge du Développement lors de l’ouverture du GCNF 2022. Photo: Présidence du Bénin

A ce rendez-vous d’apprentissage, de partage et de consolidation des acquis, les participants contribueront du mieux pour apporter des solutions aux questions de nutrition des enfants et d’identifier des solutions pour asseoir des programmes d’alimentation scolaire stables et intégrés à travers le monde. « Nous travaillerons pour protéger, améliorer et étendre les programmes car les enfants ont plus que jamais besoin de nous. Et les enfants sont notre avenir » a dit Arlène Mitchell, directrice exécutive du Global Child Nutrition Foundation pour rappeler aux participants l’intérêt de la rencontre de Cotonou.

Pour le gouvernement du Bénin qui a pour bras opérationnel le Programme alimentaire mondial, l’objectif « est clairement que chaque enfant qui va à l’école primaire cette année, que ce soit dans les zones rurales ou dans les villes, que chaque enfant qui va à l’école, mange un repas chaud avant de revenir à la maison » a dit le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 9 =