Programme alimentaire mondial – Le projet PAAMO financé par la Chine apporte une assistance alimentaire à plus de 10,000 ménages vulnérables de l’Ouémé et du Mono

La maison des jeunes d’Adjohoun a accueilli mercredi 29 Juin 2022 la cérémonie de lancement de la distribution générale de vivres aux bénéficiaires du Projet d’assistance alimentaire aux populations vulnérables du Mono et de l’Ouémé (PAAMO). C’est un projet du Programme Alimentaire Mondial (PAM) financé par la République populaire de Chine.

Une vue des vivres avec les bénéficiaires du projet PAAMO à Adjohoun. Photo: Jonas H.

L’idée du Projet d’assistance alimentaire aux populations vulnérables du Mono et de l’Ouémé (PAAMO) est d’aider les ménages affectés par le double choc des inondations de 2020 et de la pandémie de la Covid-19. Il s’agit d’assister les ménages à amortir les affres de ces diverses crises, de se relancer économiquement sans tomber sous le coup de la famine. Le PAAMO prend en compte les communes d’Adjohoun, Aguégués, Dangbo pour le compte du département de l’Ouémé et les communes d’Athiémé, Grand-Popo pour le compte du département du Mono.

Pourquoi ces communes du Bénin ?

Le représentant Résident du Programme alimentaire mondial Guy Adoua explique que « les inondations récurrentes dans les communes de Adjohoun, Aguégués, Dangbo, Athiémé et Grand-Popo ont affecté les moyens de subsistance des populations qui y vivent ». Cette fragilité soutient Guy adoua « a été renforcée par les contraintes en lien avec l’apparition de la pandémie de la Covid-19 et les différentes crises régionales et internationales. Ainsi, ces communautés vulnérables ont vu leur niveau de vie se détériorer avec les risques de malnutrition et de sous-alimentation ».

En tant que leader de la thématique « Gestion des crises et catastrophes » au sein du Système des Nations Unies (SNU), le Programme alimentaire mondial (PAM) a conçu le Projet d’assistance alimentaire aux populations vulnérables du Mono et de l’Ouémé pour accompagner les ménages vulnérables dans la lutte contre la faim et la malnutrition. Le partenaire pour rendre l’initiative concrète est la République Populaire de Chine qui a apporté un appui financier d’un million de dollars américain soit environ 600 millions de francs CFA.

Les autorités lors du lancement de la distribution des vivres à Adjohoun. Photo: Jonas H.

« Cet appui financier de la République populaire de Chine a permis d’acheter 1070 tonnes de vivres qui seront distribués à 50,000 bénéficiaires répartis dans plus de 10,000 ménages identifiés dans les cinq communes » détaille le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial. Pour l’ambassadeur de la Chine près le Bénin Peng Jingtao « il s’agit d’une intervention d’urgence pour soutenir les besoins alimentaires et nutritionnels des populations vulnérables affectées par les inondations mais aussi par la Covid-19 » dans un contexte où la crise sanitaire liée à pandémie de la Covid-19 est venue accentuer une vulnérabilité déjà existante.

En apportant un million de dollars US au Programme alimentaire mondial pour renforcer ces actions humanitaires, promouvoir une bonne alimentation afin d’éliminer la faim et la malnutrition, la Chine est un partenaire de choix dans la lutte contre la faim. Ce financement qu’a bénéficié le Bénin est issu du Fonds de coopération Sud-Sud de la Chine.

Dans la pratique, les vivres distribués sont le maïs, le riz, le pois jaunes, le sel iodé et l’huile végétale fortifiée à la vitamine A et D. Selon le Représentant Résident du Pam « la ration par ménage est de 50 kg de maïs, 20 kg de riz, 10 kg de pois jaunes, 4,5 litres d’huile et 750 grammes de sel pour une consommation de 40 jours ». 

Cette assistance alimentaire devrait aider les bénéficiaires à se relancer dans leurs activités en mettant de côté pour les jours à venir la question de la faim. C’est pourquoi le représentant du ministre de l’Intérieur, président de la Plateforme nationale de réduction des risques de catastrophes, Antoine Dansou, en restant dans la même ligne de recommandation que le préfet de l’Ouémé et du maire d’Adjohoun, invite les bénéficiaires à une gestion rationnelle et efficiente de l’assistance apportée par le Programme alimentaire mondial et la République populaire de Chine.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 14 =