Cantines scolaires : Echanges entre le Pam et les fournisseurs potentiels de vivres locaux du Zou et du Couffo à Bohicon

Le Programme alimentaire mondial (Pam) au Bénin a organisé mardi à Bohicon une séance d’échanges au profit des producteurs et fournisseurs potentiels de produits vivriers locaux. La rencontre s’est tenue dans la salle de conférence de l’Agence territoriale de développement agricole du Zou-Couffo (Pôle 5)

Une vue des autorités pendant la séance. Au milieu Guy Adoua (PAM) et à gauche Didier Agonyissa (ATDA). Photo: Jonas H.

L’idée de la rencontre était de discuter avec les producteurs locaux de maïs, de riz local et de niébé des opportunités de marché qu’offre le programme des cantines scolaires.

Dans la pratique, la séance a permis aux participants de comprendre comment fonctionne les procédures du Pam pour offrir une alimentation saine aux enfants et surtout comment un producteur peut devenir un fournisseur agréé de vivres pour le Programme alimentaire mondial. « Nous avons essayé d’organiser cette rencontre pour pouvoir discuter avec les potentiels fournisseurs et étudier les possibilités de développer des partenariats avec eux de façon à ce qu’ils produisent pour alimenter le programme des cantines scolaires » a confié le Représentant Résident du Pam au Bénin, Guy Adoua.

Chaque année le Pam a une demande en vivres pour nourrir les enfants à l’école. L’engagement de l’agence est d’acquérir le maximum des vivres chez les producteurs locaux. Une approche qui vise à stimuler la production agricole mais aussi l’économie locale en offrant aux petits producteurs un marché potentiel.

Une vue des participants, potentiels fournisseurs du PAM en vivres locaux. Photo: Jonas H

Cependant, pour devenir un fournisseur agréé de vivres pour le Programme alimentaire mondial, il faut répondre à certaines exigences. Entre autres, être capable de fournir des vivres de qualité, en quantité et dans un délai soumis par l’agence. « Le Pam a des standards à respecter, il y a des règles et procédures, les fournisseurs aussi ont leurs façons de faire… il faut qu’on essaye de s’accorder sur la façon de collaborer pour le bien de nos enfants dans les écoles » a expliqué Guy Adoua. C’est pour comprendre tout ces aspects que les fournisseurs potentiels ont été briefés sur comment s’inscrire sur la liste du Programme alimentaire mondial.

Je puis vous dire que le maïs consommé aujourd’hui dans les écoles par les enfants est produit localement. Au début, il y a eu certainement des difficultés avec ces producteurs mais avec le temps on a fini par trouver un moyen de renforcer leurs capacités. C’est aussi notre devoir de renforcer leurs capacités, de les amener à être compétitif.


Guy Mesmin Adoua, Représentant Résident du PAM

Les agences territoriales de développement agricole ayant pour mission la promotion des filières agricoles en ce qui concerne la production, la transformation et la commercialisation, le directeur général du Pôle 5 (Zou-Couffo) Didier Agonyissa confirme que les producteurs qui sont des fournisseurs potentiels du Pam vont continuer de bénéficier de l’accompagnement nécessaire en matière de facilitation et de conseils agricoles afin de répondre aux ententes de productivité mais aussi de qualité de produit. « Nos enfants consommeront les produits cultivés par leurs parents et en même temps ces derniers auront des revenus subséquents par la vente de leurs produits de récolte » apprécie Didier Agonyissa.

En tant que programme phare qui contribue à nourrir un enfant sur deux dans les écoles primaires publiques au Bénin, l’un des objectifs du programme des cantines scolaires est de stimuler l’économie locale en offrant un marché potentiel d’écoulement aux petits producteurs. « Nous voulons que le programme soit un réel programme intégré. Ce qui veut dire qu’il y a un lien à établir entre la production agricole locale et les cantines scolaires » argumente le Représentant Résident Guy Adoua.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 7 =