Ecole et Grossesses | « Lorsque les enseignants sont coupables de tel comportement sur les élèves, nous ne devons pas avoir la main légère » prévient le ministre Mahougnon Kakpo

Le Ministre Mahougnon Kakpo. Photo: Benoît Koffi

En visite mercredi dans les collèges publics des départements de l’Ouémé et du Zou pour constater l’évolution des programmes d’étude dans les classes, le Ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Professeur Mahougnon Kakpo s’est exprimé sur la situation de recrudescence des grossesses des  filles dans les écoles au Bénin.

« Le phénomène de grossesse en milieu scolaire est un phénomène à combattre avec la dernière rigueur parce que c’est un phénomène qui compromet l’avenir des enfants«  a dit le ministre Mahougnon Kakpo.

Pour le ministre, les différentes sensibilisations faites jusque là n’ont pas donné leurs fruits. « Si cela avait réellement porté les fruits et donné les résultats escomptés, nous n’aurions pas une recrudescence de ce phénomène » s’est indigné le ministre avant d’ajouter « nous allions prendre d’autres dispositions, nous allons introduire d’autres réformes, par exemple l’introduction dans les programmes d’enseignement de la discipline qu’est la santé sexuelle « .

Au niveau des sanctions, le ministre se montre ferme.

Lorsque les enseignants sont coupables de tel comportement sur les élèves, nous ne devons pas avoir la main légère. Notre main doit être tellement lourde pour frapper que nul ne pourra l’oublier. C’est-à-dire que nous n’allons plus nous contenter de relever les gens ou de sanctionner sur le plan administratif, nous allons procéder à leur radiation purement et simplement de la fonction publique ».

Le ministre conseille aux parents dont les enfants mineurs ont été victimes de grossesse en milieu scolaire de porter plainte devant les tribunaux contre les auteurs.

Cliquez ici pour écouter le ministre

 

Point des grossesses enregistrées au cour de l’année scolaire 2016-2017

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *