8 mars | Le personnel féminin du Programme alimentaire mondial (Pam) au Bénin à l’honneur

C’est une journée de manifestations à travers le monde et l’occasion de faire le bilan sur la situation des femmes. Le bureau du Programme Alimentaire Mondial (PAM) au Bénin n’est pas resté en marge de cette célébration. Une rencontre d’échanges entre le Représentant et Directeur Pays et le staff féminin de l’institution a été organisée à cet effet pour marquer cette journée.

Séance d’échanges entre le Représentant Résident et le staff féminin du PAM/Bénin. Photo: Makéba T.

Officialisée par les Nations Unies en 1977, la Journée Internationale des Femmes (JIF) trouve son origine dans les luttes ouvrières du début du 20ème siècle pour obtenir de meilleures conditions de travail pour les femmes. Et c’est pour atteindre ce noble objectif que le Représentant du Pam au Bénin, Guy Adoua, a réuni le personnel féminin du bureau pour une discussion à bâtons rompus sur l’environnement de travail dans lequel elles exercent depuis plusieurs années et sur son mode de gestion du bureau depuis deux mois qu’il a pris officiellement service. C’était également une séance de « brise-glace » pour rapprocher le staff du management.

Dans une ambiance plutôt détendue, en l’absence des collègues hommes du bureau, toutes les femmes présentes se sont exprimées ouvertement sur leurs conditions de travail, les difficultés auxquelles elles font face et leurs attentes vis-à-vis du Représentant. « C’est la première fois que nous assistons à une telle célébration au sein du bureau. Nous l’apprécions à sa juste valeur car elle nous valorise » se réjouie Elodie Anagonou, chargée du Travel au Bureau du Pam/Bénin.

Pour Armelle Korogoné, Chargée de Programme, cette belle surprise du Représentant vient à un moment crucial pour féliciter et rassurer une fois encore les femmes pour leurs apports et contributions dans l’atteinte des objectifs du Pam au Bénin.

Guy Adoua entouré du staff féminin du PAM/Bénin. Photo: Makéba T.

Tout en donnant l’exemple de certaines femmes qui occupent des postes de responsabilité au sein de l’organisation de façon générale, Guy Adoua déplore la faible représentativité des femmes. « Aujourd’hui, l’un des défis du Directeur Exécutif du Pam, est de porter à 50% la présence des femmes au sein de l’organisation ». Pour mériter cette reconnaissance, les femmes doivent aussi prouver leur professionnalisme.

 Je vous exhorte à vous cultiver davantage, à suivre les cours en ligne, à partager vos expériences avec les autres collègues pour l’atteinte des objectifs du bureau et surtout pour la réussite du Programme National d’Alimentation Scolaire Intégré (PNASI) dont nous avons la lourde charge. Guy Adoua, Pam/Bénin

Le Représentant a saisi l’occasion de cette rencontre pour demander aux collègues de lui faire part de leurs attentes et propositions en vue de l’amélioration de leurs conditions de travail en général.

 

Makéba Tchibozo

Chargée de Communication PAM/Bénin

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *