Vers un programme d’urgence de renforcement des infrastructures universitaires

Le conseil hebdomadaire des ministres au Bénin s’est penché ce mercredi sur la situation des infrastructures dans les universités du Bénin. Extrait du point de presse du ministre Pascal Koukpaki.

La minsitre de l'enseignement supérieur du Bénin Odile Atanasso. Photo: Nouvelle Tribune

La minsitre de l’enseignement supérieur du Bénin Odile Atanasso. Photo: Nouvelle Tribune

Le conseil a adopté un programme d’urgence pour le financement d’infrastructure et équipement prioritaire à l’université d’Abomey Calavi, à l’université de Parakou et à l’institut de Savalou. La mise en œuvre de la nouvelle carte universitaire appelle des mesures d’urgence de renforcement des infrastructures et équipements pour la rentrée universitaire 2016-2017.

L’université d’Abomey Calavi et l’université de Parakou devront accueillir dès la rentrée prochaine, des milliers d’étudiants en provenance des centres universitaires supprimés.

Les capacités d’accueil des étudiants seront donc renforcées par trois amphithéâtres deux amphithéâtres de 1.600 places chacun à l’université d’Abomey Calavi et un amphithéâtre de 1.600 à Parakou et la construction de ces infrastructures devra être achevé dans les meilleurs délais.

Par ailleurs il est prévu dans la nouvelle carte universitaire la création d’un institut de l’institut national supérieur des classes préparatoires aux études d’ingénieur. Le centre qui a été identifié pour abriter cet institut se trouve à Kpakpassa dans la commune de Savalou.

Ce centre a besoin d’être réhabilité. Le cout total de ce programme d’urgence s’établit à 2 milliards 900 millions et le ministre des finances a été instruit afin de débloquer ces ressources dans les délais les plus brefs.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *