L’Ong « Cœur à cœur » communie avec les enfants malnutris à Adjarra

La présidente de l’Organisation non gouvernementale Cœur à cœur Armelle Kouton et son partenaire Séraphine Ekoa de l’Ong Edynjana ont communié samedi avec une centaine de femmes, mères d’enfants malnutris dans la commune d’Adjarra.

Une vue des femmes au cours de la rencontre d’Adjarra. Photo: Ferry Sossa

L’idée de la rencontre organisée samedi dans les locaux de la Mairie d’Adjarra était de passer une matinée de détente avec les femmes de la commune qui participent au projet de prise en charge d’enfants malnutris initié par l’Ong Cœur à cœur.

L’organisation met en œuvre dans plusieurs localités du Bénin, un programme de prise en charge de 1200 enfants malnutris. Ce programme est conçu pour toucher des enfants dans les communes d’Abomey, Cotonou, Adjarra, Adja-Ouèrè et Pobè.

En réalité, l’Ong Cœur à cœur intervient dans le secteur de l’enfance notamment sur les questions de malnutrition chez les enfants. Avec le programme de prise en charge nutritionnelle mis en place, l’organisation identifie dans les communautés ciblées des enfants en situation de malnutrition (parfois orientés par les centres de promotion sociale) à qui elle apporte un soutien nutritionnel.

Armelle Kouton, la présidente de l’Ong Coeur à coeur s’adresse aux femmes. Photo: Ferry Sossa

Le soutien consiste à prendre en charge gratuitement pendant quatre mois l’enfant victime de malnutrition avec une offre de la farine BB-nutri, une farine composée de céréales et de légumineuses qui apporte les éléments nécessaires à la croissance de l’enfant. Parallèlement, les mères reçoivent une éducation nutritionnelle additionnelle pour mieux suivre leurs enfants. « C’est la base de notre travail parce que le tout ne suffit pas de donner la farine à l’enfant. Il faut sensibiliser la maman sur la malnutrition, ses causes et ses conséquences, l’hygiène, la bonne alimentation » explique Armelle Kouton.

Le passage d’Adjarra est une occasion pour la présidente de l’Ong Cœur à cœur de constater l’amélioration de la santé et de l’état nutritionnel des enfants sous son programme depuis trois mois dans la commune d’Adjarra. Mais spécialement  « nous sommes venus passer un petit moment festif avec les enfants et leurs mamans »  confie Armelle Kouton. Comme pour anticiper sur la fête de Noël,  des jouets sont offerts aux enfants.

Sélection des jouets pour les enfants. A coté de la présidente de l’Ong Coeur à coeur son partenaire Séraphine Ekoua

Entre remerciement à l’Ong et reconnaissance à Dieu, les témoignages des femmes sous le programme expriment la satisfaction de ces mères qui auraient pu perdre leurs progénitures pour cause de malnutrition si elles n’avaient eu le soutien de Cœur à cœur. Enfant chétif, malade, incapable de marcher, fébrile, plusieurs mamans désorientées il y a trois mois par la santé de leurs enfants victimes de malnutrition sévère ont retrouvé le sourire.

L’espoir de la présidente Armelle Kouton est qu’à la fin du programme de prise en charge, les enfants ne retombent plus jamais sous l’effet de la malnutrition.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 − 7 =