JIF 2019 | Le personnel féminin du Programme alimentaire mondial honore les femmes cuisinières des cantines scolaires

Les femmes en service au Programme alimentaire mondial (Pam-Bénin) ont décidé cette année de marquer autrement la célébration de la journée internationale de la femme commémorée chaque 8 mars.

Armelle Korogoné du PAM Bénin expliquant le bien fondé de leur geste aux autorités. Photo: Ferry Sossa

Impliquées à divers niveaux dans la mise en œuvre du Programme national d’alimentation scolaire intégré (Pnasi) depuis le bureau pays du Pam à Cotonou, le personnel féminin de cette agence onusienne est allé honorer les femmes cuisinières qui s’occupent de la préparation et de la distribution des repas aux enfants dans les écoles bénéficiaires des cantines scolaires gouvernementales.

Jeudi, les premières femmes honorées en marge à la JIF 2019 ont été les cuisinières de l’Ecole primaire publique de Lanhonnou dans la commune de Toffo. Elles ont reçu un kit d’outils pour accompagner leurs tâches à la cuisine. Les kits selon les explications de Armelle Korogoné du Pam sont composés de sacs pour protéger leurs téléphones, de tabliers, de toiles, de planches pour découper des légumines, de couteaux de cuisine. A ces kits s’ajoute des pièces du pagne spécialement conçu pour la célébration de JIF au Bénin.

Une photo de famille des femmes cuisinières avec les autorités lors de la JAAS 2019. Photo: Ferry Sossa

« Je suis très content, j’ai été émerveillé par cet acte posé par mes collègues. J’ai beaucoup apprécié cette initiative » a dit Guy Adoua, le premier responsable du Pam/Bénin surpris par le geste des femmes de son institution.

« Le message est que le programme de l’alimentation scolaire ne devrait pas concerner que le gouvernement ni les écoles. C’est une affaire de tout le monde. Ce que mes collègues ont posé comme acte c’est pour encourager. C’est pour dire qu’en dehors du fait qu’elles sont aussi du Pam, elles ont aussi une contribution à apporter pour le succès de ce programme ». Guy Adoua.

Chaque jour, les femmes cuisinières mettent à disposition leurs temps au profit de la cantine des écoles afin que des centaines de filles et de garçons puissent avoir un repas chaud à midi. Une extension de leur rôle de mère que salue l’ensemble des femmes en service au Programme alimentaire mondial qui a tenu à faire reconnaître la partition importante des cuisinières dans la concrétisation pratique du Pnasi sur le terrain.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 + 7 =