Le gouvernement et le Programme alimentaire mondiale s’activent pour la journée africaine de l’alimentation scolaire

La 3e journée africaine de l’alimentation scolaire sera célébrée au Bénin le 13  mars prochain autour du thème « Tirer pleinement parti du potentiel de l’enfant africain grâce à une alimentation scolaire à base de produits locaux ».

Le ministre Salimane Karimou (Memp) et Guy Adoua, Représentant Résident du Pam au Bénin lors de la conférence de presse. Photo: Ismaël Kèko

L’annonce a été faite vendredi au cours d’une conférence de presse conjointement animée par le ministre des Enseignement maternel et primaire (Memp) Karimou Salimane et Guy Adoua, le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial (Pam) au Bénin dans les locaux du Memp à Porto-Novo. C’est Hounli, un village de la commune d’Akpro-Missérété dans le département de l’Ouémé qui va accueillir les manifestations officielles.

Au delà d’une rencontre d’annonce, la conférence de presse a été une occasion pour l’autorité gouvernementale et son partenaire le Pam/Bénin de renforcer les connaissances des journalistes sur la mise en œuvre et l’évolution du Programme  national d’alimentation scolaire intégré (PNASI) au Bénin. Une initiative du gouvernement béninois mise en œuvre depuis septembre 2017 par le Pam.

Accroître la scolarisation et le maintien des enfants à l’école par l’alimentation scolaire

Le Programme  national d’alimentation scolaire intégré (PNASI) est l’initiative par laquelle le gouvernement offre, par le biais des cantines scolaires, des repas aux écoliers à l’école.

Le PNASI a démarré avec la rentrée scolaire 2017-2018 et couvre 1579 écoles primaires publiques au niveau national. Il est mis en œuvre dans des zones en insécurité alimentaire, à forte déperdition scolaire, où le taux de scolarisation des enfants est très faible et où la pauvreté est une réalité dans les familles a expliqué Karimou Salimane, le ministre des Enseignements maternel et primaire.

L’objectif visé à travers la mise en œuvre des cantines scolaires est de renforcer les actions de l’Etat en faveur de la réduction de la pauvreté, de l’insécurité alimentaire et de la disparité de scolarisation  entre filles et garçons, également entre région en assurant un accès équitable à l’éducation  de base et à la protection sociale. Karimou Salimane

L’idée devrait concourir à accroître la scolarisation des enfants dans les zones vulnérables mais surtout favoriser le maintien des enfants en particulier les filles à l’école durant toute l’année scolaire. Pour le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial (Pam) au Bénin, Guy Adoua, « investir dans l’alimentation scolaire, c’est investir pour les enfants et pour le futur du pays » en précisant qu’ « Au delà de l’éducation, le programme d’alimentation scolaire est une opportunité pour le développement des localités couvertes ».

Cliquez ici pour écouter Guy Adoua, le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial PAM au Bénin

Le 1er mars (date consacrée à la célébration de la journée africaine de l’alimentation scolaire), le Programme alimentaire mondiale des Nations unies a exhorté les gouvernements d’Afrique de l’Ouest à investir davantage dans les programme d’alimentation scolaire qui peuvent servir de moteur pour une amélioration économique et social des pays de la sous région. Le gouvernement du Bénin est félicité pour son ambition d’investir 27,2 milliards de francs CFA dans le PNASI sur une période de quatre ans. L’ambition du gouvernement est de toucher 350,000 bénéficiaires à l’horizon 2021.

 

« C’est une initiative à saluer. Le Bénin s’est investi et nous tous, nous avons le devoir d’accompagner pour que ce programme soit durable et que le monde vienne s’inspirer du modèle du Bénin parce que le Bénin a compris qu’a travers l’alimentation scolaire, c’est l’éducation des enfants, c’est le futur du pays qui est déjà en marche » a indiqué Guy Adoua du Pam/Bénin aux journalistes.

Pour le gouvernement, le programme contribue à l’atteinte des Objectifs de développement durable numéro 2 (Faim Zéro) et 4 (Education de qualité).

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *