Rentrée scolaire 2019-2020| L’équipe du PAM se mobilise pour un bon démarrage de la cantine

« Offrir un repas chaud tous les jours de classe aux enfants » est l’un des principaux objectifs d’un programme d’alimentation scolaire. A la veille de cette nouvelle rentrée qui démarre le lundi 16 septembre 2019, plusieurs équipes du Programme Alimentaire Mondial (PAM) sillonnent tous les départements du Bénin pour faire le suivi des préparatifs et s’assurer de l’atteinte de cet objectif.

Construction de la cuisine de l’EPP Zouzouvou à Djakotomey. Photo: Makeba Tchibozo

Descente des équipes sur le terrain pour s’assurer du bon déroulement des activités de chargement et de livraison dans les écoles, les réunions de cadrage avec les Ongs partenaires et les transporteurs, la mobilisation des membres des Comités de Gestion des Cantines Intégrées (CGCSI) pour une meilleure implication des communautés…Autant d’activités qui se déroulent depuis quelques semaines sur le terrain pour permettre un réel démarrage des cantines le premier jour de la rentrée.

Il s’agit de façon générale, pour les équipes du PAM accompagnées des Chefs de Programme, superviseurs et animateurs des Ongs partenaires de chaque zone, de visiter les écoles, d’apprécier  le niveau de mise en place des infrastructures appropriés (construction/réfection de cuisine, nettoyage des magasins et stockage adéquat des vivres, installation du dispositif de lavage des mains, de jardins scolaires et /ou de champs communautaires), de faire le constat physique des vivres mis en place dans les écoles au titre de la première dotation de l’année scolaire 2019 -2020 et d’apprécier la qualité et la quantité des stocks restants dans les écoles ayant des reliquats de vivres.

Discussion entre Mme Ella Ahouandjinou du PAM et les supervisuers et animateurs de l’ONg Caritas Bénin sur la cour de l’EPP Zafi à Toviklin. Photo: MT

Dans la commune de Toviklin (Département du Couffo) située à 144 km de Cotonou, la capitale économique du Bénin, l’équipe de cette localité composée de Mme Ella Ahouandjinou, Assistante au Programme du PAM, des superviseurs et animateurs de l’ONG Caritas Bénin, partenaire de mise en œuvre du programme d’alimentation scolaire dans cette zone, a visité une dizaine d’écoles. M. Paul Lokossou, superviseur de cette Ong, rencontré à l’Ecole Primaire Publique (EPP) Zafi explique l’objectif de sa présence sur le terrain. « Mon rôle est de vérifier l’état des vivres laissés l’année scolaire écoulée avant le départ pour les vacances, faire le point des stocks, se rassurer de la bonne conservation des vivres pendant les vacances par les communautés, réinitialiser l’ancien stock avec les nouvelles livraisons afin d’avoir une idée sur la quantité réelle disponible dans le magasin pour le démarrage de la rentrée ». Interrogée, Mme Ella Ahouandjinou ajoute : « Nous assurons le coaching de proximité des staffs des Ongs partenaires (superviseurs et médiateurs) en particulier, sur l’actualisation des quantités de vivres dans le cahier de gestion de stocks »

Discussion avec le Président de l’APE (en T-shirt bleu) de l’EPP de Djakotomey. Photo: MT

C’est également une occasion pour appuyer le processus de mobilisation des communautés et acteurs impliqués, échanger avec les autorités locales et autres parties prenantes et renforcer la communication avec les structures décentralisées et autres partenaires du programme des cantines scolaires. Un autre objectif de notre visite sur le terrain, souligne M. Paul Lokossou, est de discuter avec les communautés sur les dispositions à prendre pour la réalisation des infrastructures notamment la cuisine, le nettoyage du magasin et le vannage de certains vivres (si nécessaire).

Des parents d’élèves entrain de vider le magasin de vivres pour son nettoyage à l’EPP Hounhomey. Photo: MT

L’engouement observé dans l’école de Toviklin n’est pas le même dans l’une des écoles de la commune de Djakotomey située à 137 km de Cotonou. A l’EPP Hounhomey, les communautés semblent oublier le démarrage effectif des classes le lundi prochain. Il a fallu la descente d’une équipe de supervision composée de M. David Adomahou, un autre Assistant au Programme du PAM et des superviseurs et animateurs de l’Ong Caritas Bénin pour que enseignants, membres de l’Association des Parents d’Elèves (APE) et des CGCSI se mobilisent autour de l’objectif commun.

« Je remercie le PAM pour cet appui qui nous a permis de mobiliser les communautés dans cette école » se réjouit l’un des animateurs. Pour mémoire, cette école fait partie de celles mises en veilleuse l’année dernière. Une situation qui a entrainé le découragement des communautés. « Lorsqu’on a suspendu la cuisine l’année passée, tous les enfants étaient mécontents et ont refusé d’aller à l’école. Ici, c’est à cause de la nourriture que les enfants sont fréquents à l’école. » a déclaré le Président de l’APE avant de rassurer toute l’équipe du bon démarrage de la cantine « Dès demain, je vais réunir toute la communauté et organiser un ZINDO c’est-à-dire une collecte de fonds qui servira à l’achat des condiments nécessaires pour la cuisine ».

Les radios communautaires apportent leur contribution aux préparatifs

A la Radio Mono, la Voix de Lokossa comme à la Radio Couffo, les deux Assistants au Programme du PAM ont rencontré les chefs de programme afin de s’enquérir du niveau d’évolution de la mise en œuvre du plan d’actions élaboré lors de l’atelier d’informations organisé le mois dernier à l’endroit des directeurs et animateurs des radios sélectionnées. « Nous sommes ici pour discuter avec le Chargé de Programme et l’Assistant du Directeur de la radio Couffo, de la mise en œuvre des activités de mobilisation communautaire planifiées pour le mois de Septembre. Dès demain, je participerai à la table ronde qui va réunir sur un même plateau, un magasinier, un directeur d’école et un parent d’élève » explique David Adomahou.

Emission à la Radio Couffo. Photo: MT

Un partenariat dont est fier l’Assistant du Directeur de la Radio qui promet accompagner pleinement le PAM. « Le PAM est un partenaire de grande renommée qui nous a fait confiance. Nous ferons plus que ce que nous avons prévu dans notre plan d’actions pour qu’à la fin nous puissions présenter un bilan positif. D’ores et dèjà, nous allons ajouter à notre planification, la réalisation d’autres émissions de grande écoute telles que GNONGOMINSESE et HÔKPATAKI qui signifient respectivement MIEUX COMPRENDRE et SUJET PERTINENT afin de mieux approfondir certaines thématiques relatives à l’alimentation scolaire » a conclu M. Wilfried Moutchia.

Depuis plus d’un mois, le PAM a signé un contrat de partenariat avec 15 radios communautaires reparties dans les 12 départements du Bénin. L’objectif principal est de réaliser et de diffuser des programmes radiophoniques (émissions et communiqués, micro programmes,  jeux radiophoniques, compte rendu et reportages des activités du terrain…) en langue locale dans les zones d’intervention du programme afin d’informer et de sensibiliser les populations, les élus locaux et les différents acteurs du développement économique et social sur les activités de l’institution.

Makeba Tchibozo

Assistante Communication au PAM/Bénin

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 5 =