Projet Arch: vers une amélioration des conditions de vie des femmes pauvres

Des femmes s’enrole lors du RAVIP à Sèmè-Kpodji. Photo: Bismarck Sossa

350,000 Béninois dont des femmes sont éligibles pour être les premiers bénéficiaires du projet d’Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) du gouvernement du Bénin.

La phase pilote de ce projet qui entend investir dans le capital humain démarre dès janvier 2019 a annoncé le Conseil des ministres en date du 6 novembre 2018.

Le gouvernement en adoptant le décret définissant le cadre institutionnel de mise en œuvre du projet Arch a décidé de produire des cartes d’identité biométriques aux premiers bénéficiaires à partir de la base de données du  Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip).

Selon le gouvernement, la mise en œuvre du projet « nécessite une identification biométrique préalable et fiable des populations bénéficiaires« . L’idée de la production des cartes d’identité biométriques aux populations pauvres ciblées pour la phase pilote vise à « faciliter leur identification pour leur permettre d’accéder au paquet de services sociaux prévus à leur profit«  renseigne le Conseil des ministres.

Le projet Arch est un ensemble de quatre composantes à savoir l’assurance-maladie, la formation, le crédit et la retraite.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 25 =