Le PAM reçoit l’engagement du président de l’ANCB Luc Sètondji Atrokpo pour le succès du programme des cantines scolaires

Le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial (Pam/Bénin) Guy Mesmin Adoua a rencontré mardi à la mairie de Bohicon Luc Sètondji Atrokpo, une personnalité à la double casquette de maire de la commune de Bohicon mais surtout de président de l’Association nationale des maires des communes du Bénin (ANCB). Objectif : susciter la participation des autorités locales dans la mise en œuvre du programme des cantines scolaires au Bénin.

Les deux personnalités au cours de leurs échanges. Photo: Jonas Hounmanou

« Nous allons nous engager ! Il y va de l’intérêt de nos enfants ». C’est l’une des phrases fortes prononcées par Luc Sètondji Atrokpo, maire de la ville de Bohicon et président de l’Association nationale des maires des communes du Bénin (ANCB) au cours de l’audience qu’il a accordée au Représentant Résident du Programme alimentaire mondial au Bénin, Guy Mesmin Adoua. Un engagement qui témoigne de la compréhension de l’intérêt que représente le programme des cantines scolaires qui était le sujet unique au cœur des discussions des deux personnalités appelées à fédérer leurs efforts pour enrayer la faim chez les enfants à l’école.

En rencontrant le président de l’Association nationale des maires des communes du Bénin Luc Sètondji Atrokpo, le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial au Bénin, Guy Mesmin Adoua espérait qu’il puisse associer sa voix à la cause des enfants en mobilisant tous les autres élus autour de la réussite du programme des cantines scolaires en cours au Bénin depuis trois ans.

Le Représentant Résident du PAM au Bénin Guy Adoua explique le programme des cantines scolaires au maire. Photo: Jonas H.

Après avoir donné un aperçu du filet de protection sociale que représente l’alimentation scolaire pour les enfants mais aussi pour les communautés, des liens existants entre les cantines scolaires et la production locale, Guy Adoua croit fermement que les élus locaux ont un grand rôle à jouer dans la sensibilisation pour susciter l’adhésion des communautés dans la mise en œuvre du programme d’alimentation scolaire. « Nous comptons sur votre appui, votre accompagnement, votre organisation, votre orientation pour toucher les autorités locales autour de ce programme » a confié le Représentant du Pam au maire Luc Atrokpo.

Les élus locaux ont la force d’améliorer certaines conditions indispensables au bon fonctionnement des cantines dans les écoles. « Je pense que les élus doivent s’impliquer, doivent s’approprier le programme, doivent travailler en synergie avec les acteurs de l’éducation pour que nos enfants mangent des repas de qualité » a dit le président de l’ANCB Luc Atrokpo qui anticipe déjà la réflexion sur la pérennisation du programme. « Le Pam fera le temps qu’il fera mais il faut déjà que nous réfléchissons à l’après Pam. Le programme c’est pour nos enfants. On ne doit pas rester isolé » confie le maire.

Le président de l’ANCB, le maire de Bohicon Luc Atrokpo. Photo: Jonas H.

Ce programme est essentiel pour les enfants et pour la communauté à la base. Je pense que le gouvernement a joué sa partition en initiant ce programme et le Pam a apporté ce qu’il faut pour que le programme soit un programme envié. Le reste, il faut que la communauté à la base s’approprie le programme et que les acteurs à la base jouent chacun sa partition.



Luc Sètondji Atrokpo, président de l’Association nationale des maires des communes du Bénin.

A la sortie de l’audience, le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial au Bénin, Guy Mesmin Adoua se dit « très satisfait » des échanges « parce qu’il nous a donné sa main et nous a aussi rassuré de sa disponibilité et des dispositions qu’il va prendre pour nous introduire auprès  des autres maires mais aussi jouer son rôle de façon à ce que ce rôle qui est attendu des élus du peuple dans la sensibilisation des communautés, que ce rôle soit joué ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 5 =