L’Ambassadeur de Chine Peng Jingtao « très impressionné » par les cantines scolaires du Pnasi

L’Ambassadeur de Chine près le Bénin, Peng Jingtao, a visité lundi l’Ecole primaire publique de Sèho-Condji (Grand-Popo) pour découvrir le fonctionnement de la cantine scolaire mise en place dans le cadre du Pnasi avec l’expertise du Programme alimentaire mondial (Pam) au Bénin.

L’ambassadeur de Chine Peng Jingtao et Guy Adoua (PAM) dans une salle de classe à Epp Sèho-Condji. Photo: Bismarck Sossa

Depuis la mise en place des cantines scolaires du Programme national de l’alimentation scolaire intégré (Pnasi) en 2017, c’est la première fois que l’ambassadeur de la Chine près le Bénin Peng Jingtao découvre le fonctionnement concret de cette initiative du gouvernement béninois mise en œuvre par le Programme alimentaire mondial (Pam).

En visitant lundi l’Ecole primaire publique de Sèho-Condji dans la commune de Grand-Popo, le diplomate est allé vivre le fonctionnement de l’initiative et le travail qui se fait chaque jour pour offrir un repas chaud aux écoliers. En réalité, la Chine contribue aussi à l’opérationnalisation des cantines scolaires « à travers un don de plus 3700 tonnes de riz au gouvernement du Bénin, qui l’a ensuite mis à la disposition du Pam pour son utilisation pour le repas des enfants dans les écoles » a expliqué Guy Mesmin Adoua, le Représentant du Pam au Bénin.

L’ambassadeur Peng Jingtao au milieu des enfants pendant le repas. Photo: Bismarck Sossa

Sur le terrain à Grand-Popo, l’ambassadeur Peng Jingtao a eu l’opportunité de découvrir le processus qui conduit au repas dans les plats des enfants chaque jour à midi. Il a visité le magasin de l’Epp Sèho-Condji qui dispose encore en réserve de quelques kilogrammes de riz chinois pour les derniers jours de l’année scolaire, la cuisine de l’école, le jardin scolaire, les différentes recettes culinaires mises en place pour varier le repas des enfants.

A la fin de la visite, son impression démontre la hauteur de sa satisfaction de l’expérience vécue avec l’équipe du Pam. Il trouve le système mis en place « très impressionnant et bien organisé« . Pour Jingtao, le don de riz de son pays est « très bien utilisé et utilisé dans des programmes importants » et « la Chine va continuer à accompagner le Bénin dans son développement ».  

« L’enfant c’est l’avenir d’une nation. L’éducation peut faire changer le destin » dixit Peng Jingtao (Regardez la vidéo)

Au-delà du don de riz, Guy Mesmin Adoua plaide pour la production locale

Pour le Pnasi, la contribution en nature de la Chine en riz est « estimé à 10 milliards de francs CFA jusqu’en 2022 » selon Amadou Yacoubou du ministère en charge du plan et du développement au Bénin. Cela place la Chine comme un partenaire privilégié dans la concrétisation du programme car le don de plus de 3700 tonnes de riz destinées aux cantines scolaires « contribue à la réalisation de la vision de grande portée sociale du gouvernement » estime Alice Mingninou, directrice adjointe de cabinet au ministère de l’enseignement maternel et primaire.

Guy Adoua du PAM Bénin dans le magasin de l’Epp Sèho-Condji pendant la visite. Photo: Bismarck Sossa

Le Pnasi étant un programme au-delà de la simple ambition de nourrir les enfants à l’école, le Représentant du Pam au Bénin Guy Adoua plaide pour un appui de la Chine dans le sens du renforcement du lien entre les cantines scolaires et la production locale. « Je voudrais […] émettre le vœu que cette coopération se traduise également par un appui technique de la République de Chine à travers le renforcement des capacités des petits producteurs dans la culture du riz et autres produits vivriers enfin d’encourager la production locale autour des écoles » a plaidé Guy Adoua.

Découverte culinaire pour l’Ambassadeur à Sèho-Condji

Pour une première découverte des cantines scolaires, c’en est une ! Tel un festival d’art culinaire de mets locaux préparés à base de riz chinois, l’ambassadeur Peng Jingtao a eu l’opportunité de déguster une variété de plats proposés aux enfants dans les cantines.

Atassi, mélange de riz et de niébé dégusté lors de la visite

De la bouillie de riz au lait de coco au riz enrichi au curcuma en passant le riz blanc au moringa, atassi, « ablo » de riz, sauce graine aux fretins, sauce tomate, pate de maïs  fermenté (akassa)…rien n’a échappé à la curiosité gustative de l’ambassadeur et des cadres qui ont passé une matinée au côté des enfants de l’Ecole primaire publique de Sèho-Condji.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 14 =