Le Plan Stratégique Pays 2019-2023 du PAM au Bénin passe à la phase active

Le Programme alimentaire mondial (Pam) peut mettre en œuvre  les actions inscrites dans son Plan Stratégique Pays (2019-2023) pour le compte du Bénin. C’est ce qui résulte de la signature mardi d’une lettre d’entente entre le Gouvernement et l’agence onusienne dans la salle de conférence du Ministère d’Etat du Plan et du développement.

Guy Adoua, Représentant Résident du Programme Alimentaire Mondial au Bénin. Photo: Serge B.

Le Plan stratégique pays (2019-2023) est en quelque sorte le guide qui retrace toutes les actions retenues  pour le prochain cycle de coopération entre le Bénin et le Programme alimentaire mondial (Pam). La lettre d’entente signée entre les deux partenaires acte le passage du Plan stratégique pays (PSP) à la phase active.

La faim, la malnutrition et l’insécurité alimentaire sont des questions essentielles que le Plan stratégique pays du Programme alimentaire mondial aborde de façon prioritaire pour le quinquennat 2019-2023. C’est pourquoi le plan stratégique s’articule autour de trois activités principales qui ont pour point d’entrée le Programme national de l’alimentation scolaire intégré (Pnasi) qui au-delà de son impact sur l’éducation des enfants à travers les cantines scolaires, offre de nombreuses possibilités d’agir sur les questions liées à la production agricole, à la transformation agricole, à la nutrition, l’hygiène, la santé, l’insécurité alimentaire.

« Le Pam dans la mise en œuvre de ce plan adoptera une approche intégrée pour aider le Bénin à lutter contre l’insécurité alimentaire au niveau des ménages, des communautés et des individus en se concentrant sur les causes profondes tout en tenant compte des recommandations issues de l’examen stratégique national Faim Zéro à l’horizon 2030,  des évaluations et des enseignements tirés et conformément aux priorités du Gouvernement » a dit Guy Adoua, le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial au Bénin lors de la signature.

Le Pam est un partenaire engagé au côté du gouvernement pour la résolution des questions liées à la faim, l’insécurité alimentaire et surtout la malnutrition chez les enfants.  Il mettra encore à contribution son expertise pour favoriser l’accès des populations vulnérables à la nourriture. C’est d’ailleurs pour cela que le Plan stratégique pays s’aligne sur les priorités nationales et prend en compte les recommandations de la revue stratégique « Faim Zéro » qui a été conduite au Bénin en 2018.

Echange de document entre le Ministre du Plan et du Développement Abdoulaye Bio Tchané et Guy Adoua du PAM/Bénin. Photo: Serge B.

Au terme des cinq ans de mise œuvre du Plan stratégique, l’agence devrait aider le Bénin à sortir plus d’un million de personnes du gouffre de l’insécurité alimentaire, améliorer l’état nutritionnel des populations vulnérables, notamment les enfants, les filles et les femmes enceintes et allaitantes dans les zones ciblées conformément aux objectifs nationaux à l’horizon 2023. 

Sur la route des Objectifs de développement durable…

La mise en œuvre adéquate du Plan stratégique pays (PSP) aidera le Bénin à accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable. Le Programme national de l’alimentation scolaire intégré (Pnasi) qui représente le centre de gravité de toutes les activités du PSP favorisera une éducation de qualité (ODD 4), aura des impacts sur la réduction de la pauvreté en offrant des opportunités de sortie de la précarité pour les communautés vulnérables (ODD 1), contribuera au bien-être des populations (ODD 3) tout en assurant la réduction des inégalités liées au genre (ODD 5).

De manière directe et indirecte, les Objectifs de développement durable  ODD 1, 3, 4, 5, 8, 10, 16 et 17 seront touchés par l’ensemble des activités du Programme alimentaire mondial (Pam) à l’horizon 2023.

Abdoulaye Bio Tchané, Ministre en charge du plan et du développement lors de la cérémonie de signature. Photo : Serge B.

Le document dans sa monture actuelle,  a pris en compte le pilier 3 du Programme d’Action du Gouvernement. Il contribuera également à la réalisation des cibles des Objectifs de développement durable 2 et 17 et les résultats stratégiques 1, 2 et 3 du Pam par le biais de trois produits stratégiques.  


Abdoulaye Bio Tchané, Ministre d’Etat chargé du Plan et du développement
Claude Kamenga, représentant le Coordonateur du SNU à la signature du protocole d’accord le 28 juillet 2020. Photo: Serge B.

Pour le Représentant du Coordonnateur du Système des Nations-Unies (SNU) Claude Kamenga,  « la mise en œuvre de ce Plan stratégique se déroule dans un contexte marqué par la réforme du système de développement des Nations-Unies amorcé depuis le début de l’année 2019 ».  Il a félicité le Gouvernement du Bénin et son président pour la qualité de la coopération entre le Bénin et le Système des Nations-Unies en a réitérant la disponibilité du SNU à accompagner le Bénin dans la mise en œuvre des priorités nationales de développement en lien avec les Objectifs de développement durable.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 7 =