Vanesse Kongolo, ambassadrice de Conakry, Capitale mondiale du livre visite l’Ong Bénin Alafia

C’est sa première visite dans la capitale depuis son séjour au Bénin. Valérie Vanesse Kongolo,  l’ambassadrice de Conakry, Capitale mondiale du livre a visité mardi l’Organisation non gouvernementale Bénin Alafia basée à Porto-Novo.

Mathieu Kakpo (Ong Bénin Alafia) et Valérie Vanesse Kongolo. Photo: Ferry Sossa

Valérie Vanesse Kongolo et son équipe ont fait une descente dans les locaux de l’Ong Bénin Alafia dirigée par Mathieu Kakpo pour découvrir le travail humanitaire qu’abat la structure pour la protection des enfants, l’autonomisation des femmes et l’épanouissement des familles au Bénin.

Le moment passé avec l’ensemble du personnel a permis à l’ambassadrice de s’informer sur les activités de l’institution. Le projet pour la protection des enfants en mobilité transnationale en Afrique de l’Ouest et un projet d’autonomisation des femmes par la création d’unité de transformation de noix de palme dans la commune d’Akpro-Missérété ont été partagés avec l’hôte de Bénin Alafia.

Rappelant les objectifs de sa visite au Bénin dont le plus grand défi est de faire de Cotonou la capitale mondiale du livre en 2020, Vanesse Kongolo confie que son rôle n’est pas seulement de promouvoir le livre mais aussi de voir comment associer les activités de l’Ong à la promotion de l’art, la culture et la littérature béninoise.

L’ambassadrice pose avec le personnel féminin de l’Ong Bénin Alafia. Photo: Ferry Sossa

« La vision des choses, ce n’est pas simplement de faire la promotion de la littérature, des arts et de la culture. C’est de mettre ce concept au service des autres, au service de l’épanouissement et du développement » a expliqué  Valérie Vanesse Kongolo qui a profité de son passage pour partager le concept More love for Africa, un concept qu’elle a initié pour « promouvoir l’amour, l’excellence et l’unité »

Un concept partagé par le président de l’Ong Bénin Alafia qui s’est engagé à « pérenniser l’idée auprès des enfants, des jeunes, des femmes pour induire une culture du vivre ensemble dans les communautés béninoises ».

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *