Le PAM renforce son personnel et ses partenaires à l’usage du Mobile data collection and analytics (MDCA) au Bénin

Un atelier de cinq jours se tient du 17 au 21 décembre à Bénin Royal Hôtel à Cotonou pour renforcer les capacités du personnel du Programme alimentaire mondial (PAM) et ses partenaires sur l’outil de collecte de données MDCA.


le directeur adjoint du PAM basé au Togo Aboubacar Koisha lors de l’ouverture de l’atelier. Photo: Bismarck Sossa

« C’est un outil qui permet d’informatiser la collecte, l’analyse et la visualisation des résultats de nos activités » a expliqué le directeur adjoint du PAM basé au Togo Aboubacar Koisha lundi à l’ouverture de l’atelier de formation au Mobile data collection and analytics (MDCA) avant de conclure qu’ « il est important de maîtriser cet outil parce que le MDCA nous permet non seulement de minimiser les erreurs mais aussi d’avoir les données à temps ».

Pendant cinq jours, les participants venus des cinq bureaux du PAM vont se familiariser au fonctionnement du MDCA, un outil numérique qui facilite la collecte et la gestion de données de terrain de façon efficace et dans un délai court. L’outil utilise pour support un téléphone intelligent tel que le smartphone ou une tablette.

Dans le contexte du Bénin, son utilisation est important dans la collecte des données, l’analyse et le suivi des activités mises en oeuvre dans le cadre du Programme national d’alimentation scolaire intégrée (Pnasi) dont un volet principal majeur est la gestion des cantines scolaires. Ce programme du gouvernement béninois qui fait le lien entre l’éducation, la nutrition et la production locale est sous l’expertise du PAM.  

Avec l’outil MDCA « il est important que le PAM puisse suivre les résultats, collecter les indicateurs au niveau de ses activités d’une manière à ce qu’on puisse informer non seulement les bailleurs mais aussi les bénéficiaires et l’organisation qui est le PAM en interne. Cela permet de soutenir le gouvernement dans la mise en œuvre du programme et dans l’atteinte de l’agenda 2030 » a argumenté Aboubacar Koisha.

Jeudi, les organisations non gouvernementales impliquées dans les cantines scolaires vont rejoindre l’atelier et vendredi une descente de terrain sera organisée pour une séance pratique avec l’outil.

Une photo de famille des participants à l’atelier. Photo: Bismarck Sossa

L’idée est qu’à la fin de l’atelier les participants maîtrisent la manipulation de cet outil pour en faire usage dans le développement de leurs programmes de développement dans leurs pays respectifs.

Quant au PAM Bénin et ses partenaires liés au Pnasi, ce partage de connaissance va faciliter les analyses des indicateurs car selon les explications, le MDCA  permet de voir en temps réel la progression des réalisations mais aussi permet d’identifier les erreurs, les difficultés et de procéder de façon adéquate à la remédiation.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 17 =