Pam-Educo | Exemple de synergie d’action favorable aux cantines scolaires dans le Nord Bénin

L’Ecole primaire publique Gouré-Kaha dans la commune de Bembèrèkè est l’une des 13 écoles bénéficiaires du « projet d’amélioration des conditions nutritionnelles et d’apprentissage des élèves dans le département du Borgou » (Nord-Bénin). Ce projet, objet d’un mémorandum d’entente entre le Programme alimentaire mondial (Pam/Bénin) et l’organisation non gouvernementale Educo Bénin est un exemple de partenariat qui apporte des solutions aux besoins des écoles pour le fonctionnement des cantines scolaires.

En première position sur cette photo Eunice Nago (Pam/Bénin) et Carine Agossou (Educo) lors d’une visite à l’Epp Gouré-Kaha (Bembèrèkè) le 25 novembre 2020. Photo: Jonas.

Pour rappel, le Programme alimentaire mondial et l’Organisation non gouvernementale Educo Bénin ont signé un mémorandum d’entente en juin 2019 pour fédérer des actions autour des écoles à cantines scolaires. L’objectif est de contribuer à un meilleur accès à l’eau potable et d’améliorer les conditions de nutrition en milieu scolaire dans 13 écoles primaires publiques de Sinendé et Bembèrèkè.

Dans la pratique, cinq écoles primaires publiques ont eu l’opportunité de bénéficier d’une source d’eau potable à travers la construction de forage. C’est le cas de l’Ecole primaire publique de Gouré-Kaha dans la commune de Bembèrèkè où l’arrivée d’une pompe à motricité humaine a résolu le problème de manque d’eau qui constitue un goulot pour plusieurs écoles à cantine. L’eau est au centre des activités des cantines scolaires car ce denrée est utile pour la préparation des repas à la cuisine, le lavage des mains par les enfants voire l’hygiène et l’assainissement dans sa globalité, le développement des jardins scolaires.

Une femme de la communauté de Gouré-Kaha pompe l’eau pour la cuisine. Photo: Jonas H.

A Gouré-Kaha tout comme à Kpéssara et Wodora (Bembèrèkè), à Fô-Sakarou ou Kparo (Sinendé), l’eau s’est rapprochée des communautés grâce aux cantines scolaires. Mieux, le partenariat Pam-Educo renforce la relation communautés – écoles grâce aux cantines scolaires.

Avec la source d’eau présente dans l’intérieur des écoles, les populations comprennent que la cantine a été le point d’entrée et travaille à participer aux initiatives qui gravitent autour. « La pompe est là et est utilisée pour les besoins courants mais ils l’ont utilisé aussi pour faire un jardin potager. Toute chose que le Pam suggère et souhaite dans les communautés pour qu’on puisse offrir une alimentation équilibrée et variée aux enfants » apprécie Florence Honvo Bello, chargée de programme et chef du sous bureau Pam à Parakou.

« Tant que l’école est une zone commune d’intervention entre Educo et le Pam, nous restons convaincus que c’est en jumelant nos efforts que nous pouvons apporter des prestations intégrées aux enfants et aux communautés de ces zones d’intervention » a confié Carine Agossou Alihonou, la coordonnatrice des programmes à Educo Bénin pour soutenir l’idée que le partenariat et la complémentarité des actions est une force pour le développement des cantines scolaires.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 2 =