Du lapin pour apporter de la protéine aux enfants de l’école maternelle de Lalo

La bonne croissance des enfants de moins de cinq ans réside dans la qualité de l’alimentation. Pour accompagner la cantine scolaire de l’école maternelle de Lalo centre, la directrice a trouvé l’idée d’élever des lapins pour accompagner l’alimentation des enfants.

La directrice de l’Ecole maternelle de Lalo Josiane Kahuhu dans son unité d’élevage de lapin. Photo: Jonas H.

L’idée d’élever des lapins remonte à sept mois. Aujourd’hui, l’école maternelle de Lalo dispose d’une quarantaine de lapins produits pour servir de source de protéine animale dans l’alimentation des enfants mais aussi de ressource monétisable pour supporter les besoins de la cantine scolaire.

« Notre zone est une zone très pauvre si bien que les enfants n’arrivent pas à manger à leur faim » raconte Josiane Kahuhu, la directrice de l’école maternelle de Lalo. Entre sa passion pour l’éducation de la petite enfance et son rôle de mère, Josiane Kahuhu est attachée au bien-être des 104 enfants à sa disposition. Dans sa relation avec la communauté de Lalo, elle est déterminée à lutter contre la malnutrition des enfants qui passent par l’école maternelle. Quand elle raconte l’expérience des enfants malnutris reçus qui ont retrouvé la croissance grâce à l’apport de la cantine scolaire, son engagement se justifie dans ses ambitions pour la cantine scolaire de l’école.

« Quand la cantine est arrivée, on a beaucoup guérit des enfants malnutris. Il y a des enfants malnutris qui avaient les cheveux roux, le ventre ballonné mais pourtant quand ils sont venus, en deux ans, ils ont complètement changé avant de continuer leur cursus au primaire » se réjouie la directrice portée sur toute initiative qui favorise l’amélioration des repas de la cantine.

Ses lapins seront utilisés dans l’alimentation des enfants à court terme. Photo: Jonas H.

Désormais, sa vision est de mettre en place de petites activités dans l’école pour générer des ressources pour la cantine. Son projet phare est l’élevage de lapin même si à côté la production de poulets locaux est initiée. « Nous avons pris l’initiative de faire l’élevage du lapin pour pouvoir donner une bonne nourriture aux enfants parce que ce sont des enfants en âge de croissance » raconte Josiane Kahuhu.

L’initiative a rencontré l’assentiment des parents d’élèves qui n’ont pas marchandé leurs soutiens au projet d’élevage de lapin. « Des mamans nous apportent des herbes pour la nourriture des lapins… » témoigne la directrice pour prouver la participation qu’apporte sa communauté à ses efforts.

Cela ne peut en être autrement car le résultat attendu est d’apporter plus d’éléments nutritifs à l’alimentation des enfants à l’école, d’offrir une nouvelle source de protéine aux enfants et de pallier aux carences qui pourraient freiner leur croissance normale.

.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 18 =