Cantines scolaires | Du bois de chauffage au biogaz à l’EPP Dodji-Hô

C’est du biogaz qu’utilise désormais la cuisine de l’école primaire publique de Dodji-Hô à Sékou (Allada). C’est une innovation qu’apporte le projet « Cantine sans fumée » pour accompagner le programme des cantines scolaires mis en œuvre par le Programme alimentaire mondial (Pam) au Bénin.

Les autorités à l’inauguration du projet « Cantine sans fumée ». Photo: Jonas H.

Plus de fumée de bois de chauffage dans la cuisine de l’Ecole primaire publique de Dodji-Hô. Cette école est désormais dotée d’une cuisine moderne à biogaz. Une innovation du projet « Cantine sans bois de feu » de l’Ong Ewanou soutenu par la fondation MTN pour accompagner le programme des cantines scolaires. 

D’un coût global de 14 millions, cette cantine qui fonctionne à base de biogaz permettra désormais de préparer facilement aux apprenants sur des foyers, de renforcer le jardin scolaire à base d’engrais biologique et d’alimenter l’école en énergie électrique.

Avec ce dispositif désormais en place, l’EPP Dodji Hô aura du gaz en quantité pour la cuisson des repas aux enfants s’est réjoui Isaac Gbekpo, le Directeur de l’Epp Dodji-Hô. « Il faut la sécurité de ce joyau. Je demande aux bonnes volontés de nous aider à clôturer l’école », a-t-il plaidé avant de rassurer les donateurs de l’engagement de son équipe pour prendre soin de l’infrastructure.

Cette initiative est pensée pour régler, entre autres, les problèmes d’insuffisance de fagots, la dégradation de l’état de  santé des cuisinières exposées à la fumée et la destruction poussée de l’environnement due à l’utilisation régulière du feu de bois raconte la directrice de l’Ong Ewanou. L’extension du projet à d’autres écoles est le rêve de l’Ong confie la directrice qui a remercié la Fondation MTN pour son soutien financier. 

Aperçu de la cuisine moderne de l’Epp Dodji-Hô à Sékou. Photo: Jonas H.

Le Pnasi a amélioré le taux de rétention des enfants à l’école. Cette initiative du gouvernement du Bénin mérite d’être accompagnée selon Jean-Claude Akogbèto, directeur général de la Fondation MTN qui a soutenu le projet « La cantine sans fumée ». La concrétisation de ce projet va donc amoindrir les difficultés liées au fonctionnement de la cantine de l’Epp Dodji-Hô.

Rassurant du soutien de la Fondation MTN à d’autres initiatives gouvernementales, le directeur a félicité le Programme alimentaire mondial (Pam) et son Représentant Résident Guy Adoua  pour le dynamisme dans la  mise en œuvre du programme des cantines scolaires. Le porte-parole des enfants, Jonas Houssou, le représentant du maire d’Allada Pierre Ago ont salué l’initiative des cantines scolaires. Le représentant du ministre des enseignements maternel et primaire, Anatole Azannoudo pense que la relation de la cantine avec le jardin scolaire va permettre aux enfants de consommer tout ce qui est naturel en général et particulièrement les légumes.

Le Représentant Résident du Pam Guy Adoua a toujours souhaité que des bonnes volontés, des innovations et des actions accompagnent le programme des cantines scolaires. Le projet « Cantine sans fumée » est l’un des apports qu’attend toujours le patron du Pam Bénin en appui aux cantines scolaires.  « Je suis reconnaissant de ces initiatives prises par la fondation MTN. Je suis heureux de ce don. Le gouvernement a fait un grand pas en mettant les cantines scolaires parmi ses priorités », a dit Guy Adoua qui plaide pour que l’initiative soit répandue dans les autres écoles. « Quand les enfants mangent à école, l’avenir du Bénin est assuré. Et le Bénin aura de futurs cadres bien formés », a argumenté le Représentant Résident du Pam.

Le jardin scolaire de l’Epp Dodji-Hô. Photo: Jonas H.

A l’inauguration du joyau, le secrétaire général de la préfecture du département d’Atlantique, Robert Hounsou n’a pas tari de mots pour remercier le porteur du projet et le partenaire qui a accepté le concrétiser. Cette cérémonie, selon lui, traduit un geste de solidarité aux actions du gouvernement. Le projet « Cantine sans fumée » vient renforcer les infrastructures existantes dans le cadre du programme des cantines scolaires. Robert Hounsou invite les acteurs de la cantine de l’Epp Dodji-Hô à partager les bonnes pratiques qui ont milité en faveur de l’école pour sa sélection au projet. Il encourage la communauté scolaire de l’Epp Dodji-Hô à bien entretenir l’infrastructure pour son utilisation dans le temps.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 17 =