Rentrée des classes : Les enfants renouent avec les cantines scolaires

C’est la rentrée des classes ce 28 septembre au Bénin. Le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial (Pam) au Bénin Guy Mesmin Adoua a effectué une tournée dans trois communes du département d’Atlantique pour constater le démarrage effectif des cantines scolaires dans les écoles bénéficiaires du programme des cantines scolaires.

Des écoliers à l’heure du repas ce 28 septembre 2020. Photo : Jonas H.

Ecole primaire publique Golo Fanto (Abomey-Calavi), Epp Dodji-Hô (Allada) et Epp Goulo Sodji (Zê). Voilà les trois écoles visitées lundi par le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial (Pam) au Bénin Guy Mesmin Adoua. Objectif : s’assurer que les enfants mangent le premier jour de la rentrée à la cantine scolaire.

Pour sa première descente de la journée, le Représentant Résident du Pam est accueilli par une équipe d’acteurs impliqués dans la mise en œuvre des cantines scolaires à l’Ecole primaire publique Dodji-Hô à Sékou dans la commune d’Allada. Responsable d’école, comité de gestion de la cantine, parents d’élèves, Ong partenaire, autorités locales étaient présents pour recevoir la délégation du Pam.

Le Représentant Résident du PAM Guy Adoua visite le jardin scolaire de l’Epp Dodji-Hô à Sékou le 28 septembre. Photo : Jonas H.

Au constat, la rentrée des classes rime avec la rentrée des cantines scolaires et le retour effectif des repas à midi pour les enfants car à la cuisine de l’Epp Dodji-Hô, les mamans en charge de la préparation du menu du jour s’affairaient autour de grosses marmites au feu. Pour ce premier jour de classe, les enfants auront droit à un plat de riz. « Je suis très contente de ce que nous faisons pour nos enfants dans cette cuisine » confie une maman cuisinière au Représentant Résident du Pam. Satisfaction que partage aussi le chef de l’arrondissement de Sékou Léon Aganon qui témoigne de l’impact réel de la cantine scolaire sur les enfants mais aussi sur la communauté. « Des enfants venaient à l’école sans rien. Avec la cantine, ils ont la garantie de manger à l’école à midi. C’est un grand soulagement pour les parents » apprécie Léon Aganon.

La visite du Représentant Résident du Pam Guy Adoua lui a permis de constater les activités connexes à la cantine scolaire comme le jardin scolaire qui fournit à la cantine de l’Epp Dodji-Hô une variété de légumes frais qui entrent dans la préparation du repas des enfants et d’autres initiatives mises en place par l’école et les parents pour s’assurer du bon fonctionnement de la cantine durant toute l’année scolaire. Le même exercice a conduit  la délégation à l’Ecole primaire publique Goulo Sodji dans la commune de Zê et à l’Epp Golo Fanto dans la commune d’Abomey-Calavi.

S’assurer du bon démarrage des cantines scolaires…

Il était question pour le Représentant Résident du Programme alimentaire mondial au Bénin Guy Adoua de s’assurer que les cantines ont rouvert au premier jour de la rentrée scolaire et que les enfants ont eu droit au repas de midi. Le but du programme des cantines scolaires depuis plus de trois ans est d’offrir un repas chaud chaque jour d’école aux enfants. Et ceci durant toute l’année scolaire. « L’idée c’est que chaque jour et chaque fois que les enfants sont à l’école et qu’il y a cours, ils doivent manger. Autrement, on n’aurait pas atteint notre objectif » a dit Guy Adoua.

Le Représentant Résident du PAM Guy Avoua à la cuisine de l’Epp Dodji-Hô le 28 septembre. Photo : Jonas H.

Nous avons décidé de visiter les écoles au premier jour de la rentrée scolaire pour nous rendre compte que toutes les dispositions ont été prises pour que les enfants mangent le premier jour de la rentrée scolaire. Dans toutes les écoles que nous avons visitées ce matin, les enfants ont mangé à temps, la cuisine a fonctionné très bien, les vivres ont été livrés à temps et c’est une satisfaction.




Guy Adoua, Représentant Résident du Pam au Bénin.

Réengager les communautés pour la suite…

Au cours de cette année scolaire, le Programme nationale de l’alimentation scolaire intégré (Pnasi) abordera sa quatrième année de mise en œuvre. De passage dans les écoles lors de sa visite, le Représentant Résident du Pam a réaffirmé aux communautés l’importance de s’approprier davantage leurs rôles dans la pérennisation des cantines scolaires.

Guy Adoua échange avec la communauté autour d’une initiative

« La communauté, les parents, les autorités locales devraient aussi jouer leurs rôles. Il ne faudrait pas que cela soit comme un feu de paille où l’on prend un élan et qu’après on ralenti. Nous devons maintenir le cap et au besoin faire plus ce que nous faisons aujourd’hui » a dit Guy Adoua. Dans chaque école visitée, le Représentant Résident a rappelé aux parents d’élèves que « le programme ne peut être durable que si la communauté se l’approprie ».

L’ouverture des classes pour l’année académique 2020-2021 est une réalité depuis ce lundi 28 septembre et les cantines scolaires sont aussi en marche pour offrir à un enfant sur deux au Bénin un repas à l’école.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 5 octobre 2020

    […] Pnasi a amélioré le taux de rétention des enfants à l’école. Cette initiative du gouvernement du Bénin mérite d’être accompagnée selon Jean-Claude Akogbèto, directeur général de la Fondation MTN […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 5 =