PAM | L’Ambassadeur de l’Allemagne au Bénin Achim Tröster « convaincu » par l’impact des cantines scolaires dans les écoles

L’Ambassadeur de l’Allemagne au Bénin Achim Tröster a visité mardi l’Ecole primaire publique d’Adjati (Adjarra) pour découvrir le fonctionnement réel des cantines scolaires. L’Allemagne est l’un des pays qui accompagnent le Programme alimentaire mondial (Pam) dans le cadre du programme des cantines scolaires.

Les femmes lors de la préparation du repas à Epp Adjati. Photo: Ferry Sossa

Avec une contribution de 1 million d’euros par an sur cinq ans, la République Fédérale d’Allemagne est l’un des partenaires du Programme alimentaire mondial (Pam) dans le cadre de la mise en œuvre du programme des cantines scolaires au Bénin. « C’est un devoir pour le Pam de rassurer les différents partenaires techniques et financiers, les donateurs y compris du travail qui est fait » a confié Guy Adoua, le Représentant Résident du Pam au Bénin au cours de la visite de l’Epp Adjati (Adjarra) avec Achim Tröster, l’Ambassadeur de l’Allemagne près le Bénin.

Dans cette école de 460 élèves, la visite a été une opportunité pour l’Ambassadeur Achim Tröster de s’imprégner du fonctionnement réel des cantines scolaires dans les écoles. De façon concrète, l’Ambassadeur avec à ses côtés son épouse et le Représentant Résident du Pam, a pu visiter le magasin de stockage des vivres alloués à la cantine de l’Epp Adjati, voir les femmes cuisinières lors du processus de préparation du repas du jour, découvrir le jardin scolaire de l’école, échanger avec les responsables de l’école et la communauté des parents d’élèves et partager quelques moments avec les enfants en contribuant à la distribution du repas de midi.

L’Ambassadeur Achim Tröster et son épouse admirent les enfants à l’heure du repas. Photo: Jonas H.

Sur le parcours, Achim Tröster s’est dit « impressionné par les initiatives collectives de la communauté » pour le bon fonctionnement de la cantine. « L’année dernière, j’ai été convaincu par le programme quand le Pam et le gouvernement l’ont présenté » a confié l’Ambassadeur lors de son échange avec les parents d’élèves. Il conclut que le programme des cantines scolaire est « extrêmement bien organisé ».

Achim Tröster : «  Je vois que c’est extrêmement bien organisé  » [Vidéo]

Dans le département de l’Ouémé, 297 écoles sont bénéficiaires des cantines scolaires avec des effets de plus en plus positifs sur les enfants. A l’Epp d’Adjati, la cantine scolaire contribue depuis son installation à éliminer le phénomène de la déperdition scolaire dans le village ont confié les responsables de l’école. Les parents ressentent aussi les bénéfices car « les parents ne se soucient plus du repas de midi et les dépenses prévues pour nourrir l’enfant à midi deviennent une économie » a témoigné le président de l’association des parents d’élèves de l’Epp Adjati.

Le Représentant Résident du PAM au Bénin Guy Adoua donne à un élève son repas. Photo: FS

Tout impact qui fait dire au Représentant Résident du Pam au Bénin que « le programme est là, les enfants mangent. La communauté doit renforcer ce qui se fait et s’approprier du programme pour sa pérennisation »

Le gouvernement de la République Fédérale d’Allemagne appui 201 écoles sur les  620 écoles à cantines du portefeuille du Pam. La contribution allemande d’une valeur de cinq millions d’Euros sur la période 2019-2023 impactera 130,000 écoliers des zones rurales. L’appui des cinq millions d’Euros provient de la cagnotte du programme allemand « Un monde sans faim » doté d’un budget de 500 millions d’euros pour soutenir les initiatives contre la faim dans le monde.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 16 =