UPMB| Zakiath Latoundji et son équipe suscitent les journalistes au journalisme d’investigation

Une quarantaine de journalistes des organes de presse du sud-Bénin ont suivi les 20 et 21 septembre à Bohicon (Hôtel des Princes) un atelier de formation sur le journalisme d’investigation.

Une vue d’ensemble des participants à l’atelier. Photo: UPMB

C’est une idée de l’Union des professionnels des médias du Bénin (UPMB) soutenue par la fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES). Face à une pratique journalistique de plus en plus tournée vers le seul genre de compte rendu d’évènement dans les rédactions, Zakiath Latoundji (présidente de l’UPMB) et son équipe ont jugé utile de susciter les journalistes à des productions de fond ayant une valeur ajoutée pour les consommateurs de la presse béninoise.

Il s’agit simplement d’aller au-delà du traitement factuel de l’information en apportant des réponses approfondies aux divers sujets abordés au sein des rédactions par de l’investigation. A priori, c’est ce qui se fait le moins mais l’UPMB encourage les journalistes à proposer de plus en plus aux citoyens des productions issues d’un travail d’enquête. L’association, grâce à son partenaire (Fondation Friedrich Ebert Stiftung) apporte sa participation sous forme de renforcement de capacité dans l’espoir que les journaux, les radios, les télévisions et la presse en ligne s’ouvrent de plus en plus sur l’investigation journalistique.

Séance d’échanges avec le formateur François Awoudo. Photo: UPMB

Pendant les deux jours de rencontre et d’échanges à Bohicon, la quarantaine de journalistes retenus sur appel à candidature a acquis des notions sur les techniques et outils pour conduire une investigation journalistique, la question des sources d’information face aux réalités de fiabilité pour la véracité des faits, les droits et responsabilités du journaliste, le code de l’information et le code du numérique face à la gestion de l’information. Des notions partagées par l’ancien président de l’Odem Constant Ehoumi, l’avocat Bidossessi Agbani et le journaliste d’investigation François Awoudo (co-auteur du livre Bénin : une démocratie prisonnière de la corruption).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 11 =