Girls Get Equal| Roajelf et Plan Bénin lancent une campagne digitale pour l’égalité des filles au Bénin

Du 16 au 18 juin prochain, des membres du Roajelf (Burkina-Faso, Mali, Ghana, Côte d’Ivoire, Togo, Bénin) sont mobilisées au Bénin Royal Hôtel pour s’approprier du contenu du manuel de procédure et outils de plaidoyer élaborés par leur réseau pour mieux asseoir sa crédibilité vis-à-vis de ses partenaires. La rencontre de Cotonou a permis aussi de lancer la campagne « Girls Get Equal ».

Une vue des différents partenaires lors du lancement de la campagne Girls Get Equal. Photo: Ferry Sossa

Six mois de campagne digitale pour l’égalité des filles ! C’est le nouvel engagement du Réseau ouest africain des jeunes femmes leaders (Roajelf) qui participera au côté de Plan International Bénin au mouvement mondial « Girls Get Equal ».

Les deux organisations partenaires ont procédé lundi au lancement de la campagne digitale « Girls Get Equal » ou autrement « Aux filles, l’égalité » au cours de la cérémonie d’ouverture de « l’atelier régional sur l’appropriation du manuel de procédure et outils de plaidoyer » du Réseau ouest africain des jeunes femmes leaders (Roajelf).

La campagne « Girls Get Equal » est un mouvement mondial « qui permet de participer aux actes de courage pour l’égalité des genres » a confié  Karl Frédéricol Paul, le Représentant Résident de Plan International au Bénin.

Il s’agit d’une action pour le changement des comportements dans nos communautés assises sur de nombreux stéréotypes de genre et un environnement socioculturel favorisant les inégalités entre fille et garçon. Par cette initiative pour susciter la conscience collective contre la violation permanente des droits de la fille, il s’agira de rappeler « que les filles doivent aussi participer aux décisions » a insisté Karl Frédéricol Paul de Plan Bénin.

L’ensemble des membres du Roajelf présents à Cotonou pour l’atelier régional. Photo : Roajelf.

Les six mois de campagne digitale permettront au Roajelf d’engager toutes les couches (notamment les jeunes) à travers les différentes plateformes sociales les plus utilisées au Bénin. A en croire Marielle Dégboé, la présidente régionale du Roajelf, les thématiques d’engagement iront des violences à l’école aux grossesses non désirées en passant par le mariage précoce, la déscolarisation, la traite, les abus sexuels sur mineurs, la question des menstruations, l’épanouissement et le bien être des filles…

Plusieurs hashtags sont créés pour booster la campagne qui vise à dénoncer toutes formes de marginalisation et plaider pour l’égalité des filles. Deux majeurs à retenir par les activistes qui luttent contre les inégalités de genre et pour le bien être des filles au Bénin : #GirlsGetEqual, #Notdifferent ou encore #Roajelf4GirlsRights.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 13 =