She For Sport : au-delà d’un camp de basketball…Un programme pour transformer les filles par le sport

Les 17 et 18 avril, l’organisation Oladé a tenu au Centre d’études musicales, artisanales et d’animation culturelle (Cemaac) à Porto-Novo son camp de basketball féminin baptisé « She For Sport » ou simplement Elle pour le sport. L’initiative, au-delà d’un simple regroupement autour du basketball est un programme de transformation des filles par le sport.

Pamela Akplogan, l’organisatrice du She For Sport. Photo : Estelle H.

Avec le temps, Pamela Akplogan, la fondatrice de l’organisation Oladé convainc que par le sport, l’on peut éduquer et transformer autrement les filles. Que par le sport, l’on peut susciter des rêves, réveiller des talents, promouvoir l’estime de soi, donner confiance, briser des barrières instaurées par les stéréotypes de genre dans nos communautés…et surtout apprendre à la fille que réussir dans le sport ou dans les études n’est pas une affaire de sexe. Que tout simplement en français facile, ce qu’un garçon peut une fille en est aussi capable !

Le système éducatif classique au Bénin n’intègre pas suffisamment, si non presque pas ces paramètres dans l’enseignement du sport, résumé à une activité physique dans les écoles. Et pourtant par le sport, l’on peut enseigner ce que les matières en classe n’enseignent pas : le rêve, la confiance, la motivation, le courage pour semer en la fille les ingrédients pour faire face aux stéréotypes dans sa communauté.

Lors de la deuxième journée du camp « She For Sport », l’opportunité offerte aux filles par le panel intitulé « Femme et Sport : Parcours, Avantages de la participation sportive et Métiers du sport » d’écouter des femmes ayant réussi dans le sport est une approche pédagogique pour montrer qu’elles ont des modèles pour inspirer leurs parcours.

Les parcours du coach Paulette de Souza (ancienne basketteuse), de Sidonie Lima (ancienne joueuse, membre du Conseil du basketball féminin au sein de la Fiba Afrique) ou de Claudia Hounsinou (joueuse de basketball) serviront de base d’inspiration pour la cinquantaine de filles coachées durant deux jours par Oladé. Mieux, elles ont suivi l’histoire d’autres filles qui ont réussi dans d’autres disciplines autres que le basketball. Pour la première fois peut être, elles ont vu à travers des vidéos Rawdath Demba Diallo, une adolescente de 14 ans actuellement championne d’Afrique en titre de Roller de course ou encore Océane Ganiéro une potentialité du Bénin pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Avec ces exemples, les filles ayant participé à ce premier camp « She For Sport » ne sont plus les mêmes qu’avant l’initiative. Oladé a su trouver l’approche pour susciter en elles le challenge de rêver et de grandir.

Chaque fois qu’elles auront un ballon dans les mains, elles se rappelleront qu’elles peuvent aussi être comme toutes ces femmes qui ont réussi par le sport.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 15 =