Projet SWEDD Bénin: 50 milliards de francs CFA pour l’autonomisation des femmes et des filles

Parti pour impacter six pays du sahel à savoir le Burkina-Faso, la Côte-d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, le projet d’Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD) prendra aussi en compte les femmes du Bénin qui a intégré ce projet ambitieux de développement dans le capital humain. Né du partenariat entre les Nations Unies et le Groupe de la Banque Mondiale, découvrez l’essentiel sur ce projet.

Une jeune femme dans une activité d’extraction de sable fluvial dans la vallée de l’Ouémé. Photo : César Gaba

Le Conseil d’Administration de la Banque Mondiale a approuvé le Projet SWEDD Bénin, le vendredi 25 janvier 2019. Le coût global est de 90 millions de dollars US, autour de 50 milliards de francs CFA. A l’origine, le projet d’Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD) est une initiative du partenariat entre les Nations Unies et le Groupe de la Banque Mondiale, destinée à six pays de la région du Sahel : le Burkina-Faso, la Côte-d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Le Bénin a formulé une requête pour rejoindre les six pays initialement cités. La crédibilité de notre pays, l’engagement du Gouvernement et le leadership du Président Patrice Talon ont convaincu le Comité Régional de Pilotage du Projet SWEDD et la Banque Mondiale de répondre favorablement à notre demande. Ce qui s’est traduit entre autres, par l’approbation du projet par le Conseil d’Administration de la Banque Mondiale.

Son objectif est d’améliorer le niveau d’autonomisation des femmes, des adolescentes et des jeunes filles. D’une part, la finalité est d’accroitre leur accès aux produits et aux services de santé sexuelle et reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle de qualité. De l’autre, il s’agit de renforcer leurs capacités à prendre des décisions qui contribueront de manière durable au développement harmonieux de leurs communautés.

Le SWEDD est un projet important pour notre Gouvernement car il vient en appui aux nombreuses actions que nous menons en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations en l’occurrence celle de la gent féminine. Il trouve d’ailleurs pleinement son ancrage dans le PAG. Le projet vise à renforcer le niveau d’autonomisation des femmes et des adolescentes en vue d’accélérer la transition démographique ; le concept de Dividende Démographique étant en cours d’appropriation dans notre pays.

Le projet démarre immédiatement. Nous travaillons en ce moment pour le recrutement d’un point focal permanent pour l’assistance à l’UNFPA et, à la mise en place de l’Unité de Gestion du Projet (UGP). Le projet SWEDD s’étend à tous les 12 départements de notre pays.

Le SWEDD se décline en trois composantes principales :

  • Générer de la demande pour les services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle (SRMNIN) en favorisant les changements sociaux et comportementaux et l’autonomisation des femmes et des filles ;
  • Renforcer les capacités nationales pour la mise à disposition des produits de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle et de personnel sanitaire qualifié;
  • Renforcer l’engagement politique et la capacité d’élaboration des politiques liées au dividende démographique et la mise en œuvre du projet;

Il prend en compte les secteurs de l’éducation, de la santé, de la planification familiale. Le SWEDD est un projet assez participatif. Dans sa mise en œuvre, il accordera une place de choix aux ONG locales ou régionales qui ont fait leurs preuves dans les domaines que le projet couvre. De même, les leaders d’opinions et chefs religieux sont associés dans l’exécution des activités.

Source : Gouvernement du Bénin.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 1 =