L’Ong Bénin Alafia gratifie les enfants hospitalisés de la pédiatrie du grand hôpital de Porto-Novo de cadeaux de noël

L’équipe de l’Organisation non gouvernementale Bénin Alafia est allée au contact dimanche des enfants hospitalisés au service de pédiatrie et de néonatalogie du Centre hospitalier universitaire départemental de l’Ouémé-Plateau (CHUD-OP) basée à Porto-Novo, la capitale.

L’équipe de l’Ong Bénin Alafia à l’arrivée au service de pédiatrie du CHUD-OP. Photo: Bismarck Sossa

A tête d’une délégation, Mathieu Kakpo, le président de L’Ong Bénin Alafia est allé au chevet de tous les enfants présents dans les salles d’hospitalisation du service de la pédiatrie du grand hôpital dimanche matin. A chaque passage, un cadeau de Noël est offert à chaque enfant avec un message d’espoir, de réconfort et de prière aux mamans pour leur signifier que même en dehors de leur foyer, leurs enfants méritent de fêter la nativité du Christ.

Des visites dans les salles d’hospitalisation au service de néonatalogie en passant par la salle des urgences de la pédiatrie, plus de 50 cadeaux de Noël composés de jouets sont distribués aux enfants.

Une jeune fille de l’équipe remet un cadeau à un enfant. Photo: Bismarck Sossa

L’action s’inscrit dans le cadre de la célébration chaque 23 décembre de la journée de l’enfant béninois. Une commémoration qui coïncide avec la période de Noël. « Quand on dit enfants béninois, ce n’est pas seulement les enfants bien portants ; ce n’est pas seulement les enfants qu’on trouve dans leurs familles et qui jubilent » a expliqué Mathieu Kakpo. C’est pourquoi son organisation « a dédiée la journée aux enfants hospitalisés au Centre hospitalier universitaire départemental de l’Ouémé-Plateau en service de pédiatrie »

Le geste de réconfort a ému les mamans rencontrées sur les lieux. Obligées de fêter Noël dans les locaux de la pédiatrie, à l’écart de leurs familles habituelles, elles ont exprimé leur gratitude envers la délégation.

« J’ai compris que les âmes sensibles que constituent les enfants n’ont pas besoin de grande chose pour avoir le sourire » s’est réjoui le président de la Jeune chambre internationale Porto-Novo Impact Sylvestre Bassa, partenaire de l’initiative avec Bénin Alafia.

Mathieu Kakpo le président de l’Ong Bénin Alafia au service des urgences de la pédiatrie. Photo: Bismarck Sossa

« Nous demandons que cela ne soit pas la dernière action au profit de ces petits enfants«  a plaidé la surveillante de la pédiatrie Estelle Dodjinou qui sollicite d’autres actions pour contribuer à prévenir les décès d’enfants dans le centre. « Pour un centre de 2500 on perd un enfant. Je ne sais pas comment vous pouvez aider les enfants pour qu’on cesse de les perdre parce que c’est un grand problème pour nous ici à la pédiatrie«  a-t-elle confié à la délégation de l’Ong Bénin Alafia.

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *