Pamela Akplogan fait du sport un outil de changement social chez les enfants avec « One Kid, One Sport, One Smile »

La première initiative de « Oladé », organisation d’action créée par la journaliste sportive Pamela Akplogan pour faire du sport un outil de changement social, est lancée samedi au Collège catholique Notre Dame de Lourdes de Porto-Novo.

La fondatrice de Oladé Pamela Akplogan. Photo: Bismarck Sossa

Baptisé One Kid, One Sport, One Smile (Un enfant, un sport, un sourire), l’idée vise à montrer comment le sport peut contribuer à induire une transformation sociale chez les filles et jeunes femmes. Pour la promotrice Pamela Akplogan, il s’agit de montrer « comment l’enfant peut s’épanouir par le sport, comment le sport peut aider les enfants à s’intégrer dans la société, comment le sport peut aider les enfants à avoir un rendement scolaire meilleur et en même temps avoir une vie associative ».

Depuis sa participation au « Global Sport Mentoring Program » aux Etats-Unis en 2016, Pamela Akplogan exprime davantage son leadership sur le plan de l’éducation sociale des jeunes femmes. En marge à la célébration de la journée de l’enfant béninois, elle a rassemblé avec son équipe, des jeunes filles et de jeunes garçons autour de la pratique du basketball, première discipline choisie pour lancer One Kid, One Sport, One Smile.

Christelle Houéssou, Pamela Akplogan et le coach Désiré. Photo: Bismarck Sossa

L’athlète d’honneur, la capitaine de la l’équipe nationale de basketball Christelle Houéssou a partagé pour la circonstance avec les participants sa passion pour le sport (notamment le basket), son parcours, ses victoires, ses échecs et comment elle a pu forger sa mentalité pour démonter les barrières et gravir des échelons. Une séance de développement personnel  que la capitaine a conclu en  » n’attendez jamais d’avoir une nouvelle chaussure, une bonne chaussette…ou le bon moment avant de vous entrainer ! Il n’y a jamais de bon moment pour commencer. Il faut juste travailler ! »

Séance pratique de shooting. Photo: Bismarck Sossa

Au-delà des échanges, le terrain de basket du Collège Notre Dame de Lourdes est transformé en un mini camp de basket. La capitaine qui a formé une pair avec l’entraineur Désiré Dèdèhouanou a entretenu les jeunes sur les bonnes techniques de tir en basket.

Pour l’organisation Oladé, le résultat à court terme est de susciter la pratique du basket chez les jeunes filles. Les meilleures seront intégrées au club du coach Désiré Dèdèwanou. Déjà pour 2018, Pamela Akplogan annonce un nouveau projet baptisé She For Sport qui viendra renforcer l’initiative.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

1 Response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *