Un dignitaire du culte thron radié à Adjarra pour abus sexuel sur deux femmes enceintes d’un même époux

Un abus sexuel est une violence sur la femme. Photo: RFI

Un dignitaire des cultes Thron de la localité d’Adjarra à quelques kilomètres de Porto-Novo est radié jeudi par les hauts responsables de la communauté des pratiquants des cultes vodun et des religions endogènes du département de l’Ouémé.

Les responsables hiérarchiques des cultes vodun ont convoqué et auditionné publiquement à Sokê (lieu de règlement des conflits et litige dans le cercle des vodounon) dans la comme d’Adjarra, un dignitaire qui a reconnu avoir abusé sexuellement, et sans leurs volontés, deux femmes enceintes qui avaient besoin de ses services d’intercession.

Le dignitaire en cause détournait la conscience de ces victimes avec un parfum mystique pour les faire endormir avant d’avoir des rapports sexuels non consentis avec ses potentielles clientes qui ne découvraient le forfait qu’au réveil.

Le cas qui a suscité l’indignation des autorités hiérarchiques des cultes vodun de l’Ouémé et débouché sur leurs réactions est celui de deux femmes enceintes, l’une de cinq mois et l’autre d’environs trois mois qui ont subi les abus sexuels dudit dignitaire. Les deux victimes ont en commun le même époux.

La première a été victime de l’abus sexuel du dignitaire alors qu’elle était à la recherche d’une solution endogène pour un problème de couple.

La deuxième, la plus jeune, chercherait une solution pour trouver un emploi après son échec au baccalauréat. Elle a subi le même sort.

Ne pouvant tolérer une telle pratique qui viole la dignité de la femme et les vertus de la pratique vodun, les responsables ont procédé au démantèlement du couvent dudit dignitaire et l’ont confié aux autorités judiciaires.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *